Le Maroc n’est pas une démocratie électorale, selon Freedom House

Rattrapé par l’Egypte et devancé par la Tunisie et la Libye, le Maroc a stagné en matière de démocratie et de respect des droits de l’homme, selon l’ONG Freedom House. 

Même après la nouvelleconstitution et les élections de novembre 2011, l’organisation Freedom House continue d’exclure le Maroc de la liste des démocraties électorales.
Dans son rapport de l’année 2013, trois pays de la région ont fait, selon Freedom House, un bond en matière de respect de démocratie et des droits de l’homme. La Libye et la Tunisie ont, d’après le rapport, ont avancé avec succès en organisant des élections libres, et où le champ des libertés d’expression ne cesse d’évoluer. L’Egypte, qui était considéré comme un pays classé « non-libre », a rejoint cette année la Tunisie, la Libye et le Maroc parmi la catégorie des pays « partiellement libres ».
En revanche, le Maroc a eu droit aux même notes que dans le rapport précédent, alors que la Tunisie et la Libye l’ont devancé en la matière.
Par ailleurs, l’Algérie et la Mauritanie ont été exclus du classement de Freedom House cette année.

Publié dans Lakome le 18 – 01 – 2013

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.