Maroc : Reporter de France Inter empêchée de réaliser un reportage dans la région du Rif

Vanessa Descouraux, reporter au programme « Interception » sur les antennes de France Inter, a été bloquée jeudi par la gendarmerie marocaine dans la ville d’Al Hoceima et empêcher de réaliser un reportage sur la situation dans la région du Rif. « Bloquée par la gendarmerie selon une consigne que personne ne m’a montrée. La DGSP (Direction Générale de la Sécurité Publique) dit ne pas comprendre le motif. La bonne vieille tactique du good cop, bad cop », commente Mme Descoucraux dans un tweet.
Apparemment, la journaliste française n’a pas été soutenu par sa hiérarchie. « J’aurais aimé autant de soutien, et même un mot, de ma direction », dit-elle après avoir remercié le public de Twitter pour son soutien.
Mme Descouraux affirme avoir vécu « l’une des pires journées de reportage de sa carrière au Maroc » après avoir été temoin directe de l’arrestation d’un jeune marocain et l’intervention des forces de l’ordre pour entraver ses deplacements. « Mais ne dites à rien @DebbouzeJamel et @EmmanuelMacron les grands amis du Roi », ironise la journaliste de RFI pour condamner le silence du président Macron et de la société et la presse française sur les dépassement du Maroc.
Au mois d’octobre dernier, une équipe de la télévision allemande ZDF a passé trois jours dans le Rif « sans pouvoir tourner une image », selon son témoignage. « Et DST et police nous ont suivi non-stop! », a-t-elle ajouté.

Comments are closed.