Maroc : le roi craint son armée

La presse du Makhzen l’a présenté comme un séisme, mais en réalité c’était un écran de fumée visant à cacher un autre événement.

En effet, il fallait que le roi Mohammed VI fasse preuve d’imagination pour créer un sujet de débat au moment où il procède au limogeage de 43 hauts officiers et responsables de l’armée. Une mesure qui trahit un traumatisme. Celui créé par les tentatives de coup d’Etat perpétrées contre le roi Hassan II.

L’ambiance au Maroc est électrifiée par la décision du régime de réprimer toutes les manifestations de protestation contre la précarité qui prévaut au Maroc. Les slogans contre la monarchie se multiplient depuis la révolution de 2011 dénommée Printemps Arabe. Faute de monarchie parlementaire, la jeunesse marocaine a commencé à revendiquer un système républicain. Ce sentiment a toutes les chances de se propager au sein de l’armée marocaine. C’est ce qui fait peur au palais de Mohammed VI.

 

Comments are closed.