Maroc : un sanctuaire pour les narcos espagnols

Selon le journal El Mundo, dans les côtes de Tétouan, il y a, à deux pas de Ceuta, une station balnéaire de luxe où le roi du Maroc a fixé sa résidence d’été qui est devenu un “narcosanctuaire” pour les traficants de drogue espagnols évadés de la péninsule ibérique et qui ont trouvé réfuge chez leurs partenaires marocains. Parmi eux, Samuel Crespo, l’acteur au début du mois d’une évasion spectaculaire lorsque plusieurs de ses complices l’ont aidé à s’évader de l’hôpital La Línea de la Concepción où il était surveillé par la police.

Pour le journal espagnol, “il est inadmissible que, à quelques kilomètres du territoire espagnol, il y ait un sanctuaire pareil pour des trafiquants de drogue poursuivis par la justice espagnole.

“Rabat et Madrid sont deux partenaires stratégiques, avec une relation bilatérale fondamentale en matière économique. On ne comprend pas pourquoi les autorités des deux pays ne font pas les efforts nécessaires pour redoubler de collaboration sur des questions telles que la circulation des personnes ou la lutte contre le trafic de drogue. C’est une insulte que des narcos recherchés et en capture par la police espagnole puissent ostensiblement diriger leurs business depuis cette cachette obscène”, conclue la source.

 

Tags : Maroc, cannabis, trafic de drogue, drogue, hachís, kif

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*