Le Maroc, serait-il derrière les attentats commis en France et en Espagne?

Hocine Adryen

Et si c’était le Maroc qui, dans un premier temps, entraînait et formait les futurs terroristes qui vont ensuite en Europe se faire exploser, et, dans un second temps, procédait à la surmédiatisation des attentats pour « vendre les tuyaux » aux services de renseignements européens pour se prévaloir de l’efficacité de ses services de renseignements.

Pas un seul attentat n’a été commis en Europe ces trois dernières années sans que la presse marocaine n’ait sauté sur l’occasion pour évoquer le travail de coopération de ses services de renseignements dans la capture ou l’identification des terroristes.

C’est là une piste plausible à ne pas écarter. C’est du moins ce que suggère le ministre français de l’Intérieur, Gérard Collomb. Selon lui, les attentats terroristes qui ont secoué l’Espagne en août et la récente découverte d’un atelier d’explosifs à Villejuif, en banlieue parisienne, « pourraient bien avoir un lien » .

Il faut savoir que les services de renseignements français « sont au courant » de l’utilisation du territoire espagnol comme « lieu de passage » par des filières terroristes qui « remonteraient du Maroc » . Ces filières auraient pour objectif de cibler des pays européens, notamment la France.

« C’est peut-être possible (qu’il existe un lien entre des terroristes ayant commis les attentats à Barcelone et la découverte à Villejuif, ndlr) (…) Mais c’est possible aussi qu’il y ait eu des liens avec d’autres personnes » , a-t-il expliqué. Et d’affirmer : « On sait que l’Espagne, aujourd’hui, est un lieu de passage pour des filières qui remonteraient du Maroc » .

Le ministre français de l’Intérieur n’est pas le seul à parler de l’existence de ces filières terroristes marocaines. Lundi dernier, soit deux jours avant la découverte de Paris, l’eurodéputé espagnol, Javier Nart, a soutenu que « la plupart des terroristes » qui menacent l’Europe « sont Marocains ou d’origine marocaine » .

Pour lui, il s’agit d’une situation « extrêmement grave qu’il faut prendre en compte, notamment du fait que de nombreux Marocains ont rejoint les rangs du groupe autoproclamé Daech » .
Selon les services de renseignements européens, 1 600 Marocains auraient rejoint les rangs de l’organisation terroriste Daech en Irak et en Syrie.

L’Europe craint le retour de ces terroristes, qui risquent de commettre des attentats au royaume et en Europe. Les déclarations du ministre français interviennent alors que les autorités marocaines ne cessent de vanter les mérites de leurs services de renseignements en matière de lutte antiterroriste.

A chaque attentat, la presse marocaine, plus vite que l’éclair, relaie une information faisant état d’un échange de renseignements crucial entre les services marocains et leurs homologues français. Un échange qui aurait carrément évité « un bain de sang » à la France, selon eux.

En effet, selon le site d’information le360.ma, proche du palais royal, l’arrestation de trois personnes en lien avec la découverte de Villejuif aurait été effectuée grâce à des informations fournies par le renseignement marocain.

Dernièrement, la presse marocaine s’extasiait après l’arrestation d’un groupe qui se préparait à commettre un attentat en Espagne. Et là encore, « bizarrement » , le « tuyau » serait marocain…

Peut-on être aussi naïfs pour croire que la DGED marocaine, qui n’a aucune expérience dans la lutte antiterroriste mondiale, pourrait avoir des informations de « première main » alors que son activité se résume à l’arrestation d’éléments de seconde catégorie opérant sur son sol ou encore des groupes liés au trafic de cannabis et autres drogues dures ? Le Maroc, pour déstabiliser l’Algérie au Sahel, avait le Mujao, un groupe terroriste aujourd’hui complètement anéanti.

Cette expérience aurait-elle donné des idées à son service de renseignements pour jouer dans la cour des grands ? Mais le boomerang risque un jour, pas si lointain que ça, de se retourner contre lui. Et fatalement, la DGED sera mise à l’index par les partenaires européens pour n’avoir pas su « contenir » ses monstres.

 

One Comment

  1. Comme je l’ai mentionné à plusieurs reprises auparavant ,que le Maroc agit en pyromane et se présente en pompier, et les dirigeants européens surtout français vantent la participation exagérée des services d’insécurité marocaine, pour valider la proximité de l’Elite française a ce régime sclérosé.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*