L’ingérence du Maroc dans ses affaires internes irrite la Mauritanie

Les diplomates marocains semblent ignorer le principe de non ingérence dans les affaires internes des autres pays.
Pour la colonisation du Sahara Occidental et la spoliation de ses ressources naturelles, ils sont prêts à franchir toutes les barrières de la grossièreté et la provocation.
Dans ce contexte, les responsables marocaines demandent constamment aux autorités mauritaniennes de ne pas recevoir des émissaires du Front Polisario, le représentant du peuple sahraoui dans toutes les instances internationales. Voilà qui donne des grincements aux autorités mauritaniennes.
Mbarka Bouaida, à l’époque ministre déléguée auprpès du MAEC, avait rencontré le chef de la diplomatie mauritanien et fait part du contenu de leur discussion. A vous de juger!

Texte intégral du rapport: 

Objet: Mauritanie
En marge de la conference de Rome sur la Libye, le MAE mauritanien m’a relance pour activer les relations entre nos deux pays. Il attend toujours une action concrète de notre part, pour réagir très vite et nommer un ambassadeur mauritanien a Rabat. Le MAE mauritanien pense également que son pays peut jouer un rôle non négligeable dans l’affaire du Sahara, et dans l’amélioration des relations entre Rabat et Alger.
Je rappelle qu’une note a été faite dans ce sens il y a de cela plus d’ un mois, dans laquelle il est propose de désigner un nouvel ambassadeur du Maroc a Nouakchott. Une telle action serait perçue comme un signal positif de notre part pour rafraichir les relations entre nos deux pays, et donner un nouvel élan a notre partenariat.
Je vous prie de considérer cette action, et me permets de vous remettre ci dessous quelques propositions de noms, une action supplémentaire a étudier, ainsi que la note envoyée antérieurement.
A. Proposition de noms: Ambassadeur Bouh.  Ambassadeur Brahim Moussa. Khaled Zerouali. Gvr Ould Najem (le mari de la soeur de FZ).
B. Améliorer les conditions d’accueil a Nouadibou pour les personnes rentrant de Tindouf. Pour cela, je propose d’associer la fondation Med VI en charge d’accueillir les MRE
C. Ci dessous rappel de la note antérieure:
En marge du comite Al Qods, j’ai tenu une réunion de travail avec le MAEC Mauritanien. l’objectif de cette réunion était de faire le point sur les relations entre nos deux pays, a savoir que M. Ahmed Ould Tegueddi est un fervent défenseur de ces relations. Le Ministre a réitéré son engagement personnel, sa volonté et celle de son président pour soigner, et faire évoluer nos relations.
Cette rencontre a permis aux deux parties de discuter de tous les points susceptibles d’entraver la qualité de nos relations politiques:
1. Le 14 février 2012, l’ancien Ministre des Affaires étrangères Marocain, M. Saad Dine Othmani avait effectué une visite a Nuakchott et avait remis au President Mauritanien une invitation royale de SM le Roi Mohamed VI pour visiter le Maroc. Aucune suite n’a été donné a cette inivtation.
Selon M. Ould Tegueddi, le Président Mauritanien, et depuis son élection, a effectué une seule visite d’Etat en 2010 a Tunis. Il est très occupé et préoccupé par les affaires internes a la Mauritanie, notamment la lutte contre le terrorisme et la sécurité des frontières avec le Mali. Les efforts mauritaniens dans ce sens arrangent également le Maroc.
2. Les relations avec le Polisario. J’ai rappelé a mon interlocuteur que le Président Mauritanien a reçu a 2 reprises le MAEC de la pseudo RASD, et a envoyé des lettres de félicitations au chef des séparatistes a l’occasion de leur fête d’indépendance.
M. Ould Tegueddi rappelle que cette relation existe depuis 1983, et que le présidents mauritaniens actuel ou anciens ont toujours envoyé ces lettres et ont toujours reçu les émissaires du Polisario. Cela dit, Nouakchott a toujours refusé l’ouverture d’ambassade de la pseudoe RASD. Les relations n’ont pas bougé d’un iota, et ont toujours permis au Maroc d’utiliser ce canal diplomatique pour passer des messages.
3. La presse marocaine a souvent manqué de respect a la Mauritanie.
J’ai expliqué a mon interlocuteur que la presse marocaine est libre, et par conséquent ne peut être contrôlé. La presse marocaine critique tout le monde. Un code de la presse est en cours de finalisation, et devrait permettre de cadrer les champs d’action de la presse.
4. L’accès au visa marocain doit être plus facil. La Mauritanie donne plus de visas et avec une duree plus longue aux marocains.
Cette question peut être traité dans le cade d’une convention bilatérale facilitant les visas aux hommes d’affaires et étudiants par exemple.
5. La mise en place de nouvelles équipes permettrait de redynamiser les relations. Selon mon interlocuteur, l’Ambassadeur BenOmar est une personnalité très respectée en Mauritanie, mais il y a passé presque 30 ans. Cette situation n’est pas normale. Nous avons besoin de donner un nouveau souffle a nos relations.
La proposition de M. Ould Tegdi est la suivante:
A. Le Maroc doit donner un signal positif a la Mauritanie en nommant un nouvel ambassadeur.
B. Immédiatement après ce geste, la Mauritanie fera de même.
C. Une réunion entre les deux MAEC sera organisée pour relancer les consultations politiques et économiques
D SM pourrait envoyer un émissaire du palais pour remettre au Président une invitation officielle. Le MAEC s’engage a ce que la visite se fasse dans les meilleurs délais. (M. Ould Tegueddi m’a demande de garder ce point très confidentiel et de ne pas en parler tout de suite, jusqu’a ce que les premieres étapes soient réalisées).
E. Je propose la construction d’une nouvelle ambassade du Maroc a Nouakchott
F. Je propose qu’un travail soit fait pour améliorer les conditions d’accueil des rallies au consulat de Nouadibou.
Le Ministre réitère encore une fois sa volonté et celle de son Président pour garder un partenariat privilégié avec Le Maroc.

 

Tags : Mauritanie, Maroc, Polisario, Sahara Occidental

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*