Nigeria : la Suisse restituera 321 millions de dollars détournés par Sani Abacha, sous forme d’un projet de développement

Près d’une décennie après la mort de Sani Abacha, la suisse vient d’annoncer la restitution au Nigeria de 321 millions dollars détournés entre 1993 et 1998 par le président-général. Cette somme s’ajoute aux 1,3 milliard de dollars déjà restitués au Nigeria depuis 2005.

Le Conseil fédéral suisse vient d’annoncer son intention de restituer aux autorités nigérianes quelques 321 millions de dollars d’actifs saisis à la famille de l’ancien dirigeant nigérian Sani Abacha. Cette opération vient suite à un accord conclu entre le la Suisse et la Banque mondiale le 4 décembre.

Rapatrier sous forme de projets

Cette restitution s’inscrit dans le cadre d’une coopération entre la Suisse, le Nigeria et la Banque mondiale. Le trio aurait convenu d’un rapatriement des fonds gelés sous la forme d’un projet soutenu et supervisé par la Banque mondiale selon le Conseil fédéral suisse.

« Le projet renforcera la sécurité sociale pour les couches les plus pauvres de la population nigériane. L’accord réglemente également le décaissement des fonds restitués par tranches et définit les mesures concrètes à prendre en cas d’abus ou de corruption », expliquent les autorités suisses dans un communiqué.

Le général-président Sani Abacha a dirigé le Nigeria d’une main de fer de 1993 à 1998. Une période durant laquelle le dictateur aurait détourné quelque 2,2 milliards de dollars. A ce jour, Abuja n’avait pu rapatrié que 1,3 milliard sur le pactole détourné par Sani Abacha et placés sur des comptes à l’étranger.

Les restitutions s’enchaînent depuis 2015

Le fils de l’ancien homme fort du Nigeria, Abba Abacha a été accusé par la justice suisse de blanchiment d’argent, de fraude et de falsification en avril 2005, après son extradition d’Allemagne où il était réfugié, pour passer 561 jours en détention. Un an plus tard, c’est le Luxembourg qui emboîtera le pas à la suisse en ordonnant le gel de l’ensemble des fonds détenus par les Abacha.

La procédure judiciaire suisse permettra de rapatrier 458 millions de dollars au Nigeria en 2005, puis de 350 millions supplémentaires en 2009. Les Etats Unis ont de leur côté permis de traquer puis d’identifier 484 millions de dollars liés à la famille Abacha et ayant transité par leur système bancaire. Un pactole que Washington compte restituer à Abuja, une fois les procédures et contre procédures légales seront effectuées.

Source

Comments are closed.