« Offshore leaks » : et au Maroc ?

Publié dans Lakome le 04 – 04 – 2013

35 médias internationaux ont commencé ce jeudi à dévoiler les noms de particuliers détenteurs de comptes ou sociétés offshore. Au Maroc, Lakome a retrouvé plusieurs personnalités proches du pouvoir liées à des paradis fiscaux mais aucune suite n’a pour l’instant été donnée…
Les premières révélations en France ont fait l’effet d’une bombe ce jeudi matin. Le quotidien Le Monde vient de révéler que l’ancien trésorier de campagne de François Hollande, Jean-Jacques Augier, possède deux sociétés offshore basées aux Iles Caïmans. D’autres révélations sont attendues aux quatre coins de la planète : plus de 35 médias internationaux sont associés sur les Offshore Leaks, ces 2,5 millions de documents concernant des sociétés offshore et qui ont été transmises à un réseau international de journalistes, le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), basé à Washington.
Les documents – des contrats et des fax numérisés, des copies de passeports, des e-mails, de la correspondance bancaire et de nombreux autres documents – sont issus de deux sociétés spécialisées dans les domiciliations offshores. Depuis plusieurs mois, plus de 80 journalistes du monde entier travaillent sur cette masse de données.
Au Maroc, où aucun média n’a été associé à cette opération, plusieurs personnalités proches du pouvoir ont déjà été liées à des paradis fiscaux et des opérations opaques grâce à l’enquête de Lakome sur les carrières de sable, publiée en janvier dernier. Les sociétés en question, en plus d’être domiciliées dans des paradis fiscaux, opèrent dans un secteur rentier par excellence : les carrières de sable et de pierre. Un secteur auquel les proches du régime ont un accès privilégié.
Le Maroc et les Iles Vierges Britanniques
Parmi les sociétés découvertes par Lakome, «Millenium Invest Limited », domiciliée au Iles Vierges Britanniques et qui a décroché en 2009 une autorisation des autorités pour exploiter une carrière de 51 hectares sur le domaine privé de l’Etat. La société, dont les actionnaires sont inconnus, ne déclare depuis sa création aucune activité ni aucun bénéfice.
Le représentant de Millenium Invest Limited au Maroc, Antonio Mavica, un gestionnaire de fortune basé en Suisse, gère aussi une deuxième société basée aux Iles Vierges Britanniques, « Clarkenson Group SA », dont les actionnaires – inconnus – ont fait des affaires au Maroc avec plusieurs personnes dont un membre du cabinet royal, Hassan Mansouri, bras droit du secrétaire particulier du roi Mounir Majidi.
Interrogé par Lakome, Hassan Mansouri ne voyait pas de mal à traiter avec des sociétés domiciliées dans des paradis fiscaux. « Ce sont des investisseurs étrangers privés pour lesquels la crise financière internationale à amener à redéfinir leur stratégie d’investissement et dont il faut surtout espérer le retour », expliquait-il.
Autre société découverte par Lakome : « MDS Participations SA », domiciliée au Luxembourg et associée dans l’exploitation des carrières marocaines avec Rachid Fahmane, proche du palais et vice-président de la fédération royale des sports équestres. Ses actionnaires sont inconnus, représentés au Maroc par Loubna Majidi, sœur de Mounir Majidi. Là non plus aucun bénéfice n’a été déclaré pendant la durée de leurs activités.
Ces sociétés et personnalités marocaines n’ont fait l’objet d’aucune enquête publique depuis la publication de Lakome, même si la direction générale des Impôts affirme avoir bien pris en compte ces informations.
« Les paradis fiscaux, menace pour la démocratie »
Suite aux premières révélations des Offshore Leaks, la nouvelle directrice du Monde, Natalie Nougayrède, s’est fendue d’un éditorial pour dénoncer l’opacité du système et la nécessité pour les pouvoirs publics d’agir. « Les paradis fiscaux sont une menace pour la démocratie. Ils minent l’état de droit en jouant sur la dissimulation. Ils sont l’aubaine absolue des fraudeurs de tous bords. Ils favorisent le détournement de richesses publiques dans les Etats où fleurissent concussion et corruption ». Elle ne croit pas si bien dire…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.