Réactions du Maroc lorsque le Kenya a décidé de rétablir les relations diplomatiques avec la RASD

Note envoyée  le 19 août 2013 par Mohamed Ouali Tagma au ministre des affaires étrangères au sujet de la décision du Kenya de rétablir les relations diplomatiques avec la RASD.

Texte intégrale de la note:

Note à l’attention

de Monsieur le Ministre

Objet : Kenya : Question nationale

J’ai l’honneur de porter à votre connaissance que selon des informations digne de foi,  le gouvernement du Kenya s’apprête à reconnaître le Polisario et à autoriser l’ouverture à Nairobi d’un bureau de représentation du mouvement séparatiste.

La Ministre des Affaires Etrangères du Kenya a déclaré récemment au Consul Honoraire du Kenya à Casablanca, subir des pressions énormes de Madame Zuma qui conditionne le soutien politique de l’Union Africaine au Président du Kenya dans le conflit qui l’oppose à la CPI , puisqu’il fait l’objet d’un mandat d’arrêt émis à son encontre par cette juridiction, à la reconnaissance par le Kenya de la prétendue « RASD ».

Le Kenya soucieux de préserver ses bonnes relations avec notre pays et en même temps donner des gages à Madame Zuma, semble se diriger vers une issue médiane en reconnaissant le Polisario.

Ce serait un précédent dangereux qui pourrait faire école. Le Kenya avait reconnu la prétendue « RASD », ce qui avait provoqué une crise diplomatique avec notre pays. Le gouvernement du Kenya a procédé au retrait de reconnaissance de cette entité et a adopté depuis lors une position de neutralité sur cette question.

Afin de contrecarrer ce plan je vous suggère d’inviter au Maroc Monsieur Zaddoch Madiri Syong’oh, conseiller politique au Ministère des Affaires Etrangères Kenyan chargé de ce dossier, pour lui permettre d’avoir le point de vue de notre pays sur cette question.

Afin de permettre également aux décideurs kenyans d’avoir une connaissance plus objective sur la question nationale, il serait indiqué d’inviter une équipe de journalistes parmi les plus importants au Kenya pour visiter notre pays, se rendre dans provinces sahariennes et rencontrer les responsables officiels marocains et ceux de la société civile.

Haute Considération

TAGMA

Tags : Maroc, Kenya, Sahara Occidental, Afrique du Sud, Union Africaine

One Comment

  1. LE MOT INVITATION EMPLOYÈ PAR LE RÈGIME D’ESCROCS VEUT DIRE TOUT SIMPLEMENT CORRUPTION.
    https://www.republiquedumaroc.com/aujourdhui

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*