Les relations entre le Sénégal et le Maroc secouées par le cannabis marocain

Conférence de presse de l’ambassadeur du Sénégal en Mauritanie

Six pêcheurs sénégalais se sont retrouvés en prison à cause des trafiquants de drogues marocains. Ils ont été dupés au large de Nouadhibou par un bateau marocain qui transportait du cannabis provenant du Maroc.

Les trafiquants marocains ont fait croire aux sénégalais qu’il s’agit d’une cargaison de poissons et qu’ils n’avaient pas le droit de faire entrer du poisson en Mauritanie. Ils ont demandé à un pêcheur sénégalais qui travaillait à Nouadhibou de mettre à leur disposition sa pirogue pour transporter le « poisson ».

« Les Sénégalais qui sont allés prendre le poisson au large à bord du navire, croyaient transporter du poisson », selon les déclarations de l’ambassadeur du Sénégal en Mauritanie. « Malheureusement, c’était de la drogue, 1 tonne 500 de cannabis. C’est ainsi qu’ils ont été arrêtés », a-t-il ajouté.

D’autre part, au courant de la même semaine, un camion marocain a été saisi à la frontière nord de la Mauritanie avec 370 kg de cannabis. Le camion transportait aussi des fruits à destination du marché mauritanien.

Cette affaire ne risque pas de mettre en péril les relations entre le Sénégal et le Maroc. Rabat a toujours su faire taire les responsables sénégalais avec l’argent provenant de l’exportation de la drogue. C’est ce qui a fait du pays de la Teranga le principal allié du Maroc contre le peuple du Sahara Occidental.