Relations France – Maroc : Il y a anguille sous roche

Les bases des relations du Maroc avec le monde ont été clairement définis par le roi Mohammed VI lors du sommet Maroc-Conseil de coopération du Golfe (CCG) en avril 2016. Il a accusé les alliés traditionnels du royaume d’entretenir une « confusion patente dans les prises de position et du double langage dans l’expression de l’amitié et de l’alliance, parallèlement aux tentatives de coups de poignard dans le dos ». En d’autres mots, Rabat n’est pas prêt à s’allier à des pays qui critiquent sa politique interne (violations des droits de l’homme) et sa présence au Sahara Occidental.

Le report de la visite prévue le 10 septembre, du ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian au Maroc révèle une tension dans les relations entre les deux pays. Jeune Afrique a tenté de dévier les regards sur les véritables raisons de mésentente en évoquant la question des journalistes marocains convoqués par la justice française. Une convocation qui vient d’être désactivée par l’Elysée.

Dans la réalité, la tension pourrait être due au désengagement de la France sous pression de Washington dans sa légendaire défense des intérêts du Maroc dans la question du Sahara Occidental. Les Etats-Unis ont menacé d’arrêter tout financement à la MINURSO si des progrès ne sont pas faits dans la voie de la résolution de ce conflit qui dure depuis plus de 43 ans.

 

Tags : maroc, france, sahara, polisario

3 Comments

  1. Certainement le début de la fin du slogan creux disant : le Maroc de Tanger à Lagouira.
    En tout état de cause, on peut mentir à ses sujets un temps mais pas tout le temps.

  2. M'hamed HAMROUCH

    Peut être que la France à enfin compris que ses intérêts sont ailleurs qu’au Maroc

  3. « -Relations France – Maroc : Il y a anguille sous roche- »

    Il est difficile pour la France, un pays au passé colonial et au présent colonialiste, qui ne peut garder et maintenir son niveau de vie à un certain confort qu’à la condition de continuer à dérober les ressources dont elle a besoin dans les pays du ‘tiers-monde’, et pour ce faire, il lui faut boulonner des dictateurs au sommet du pouvoir des ces pays. Il lui est donc difficile de jongler sur le fil du slogan hypocrite : Liberté. Egalité. Fraternité, sans tomber sous les projecteurs de la vérité qui éclaireraient son vrai visage de sangsue et de profiteur.
    Liberté. Egalité. Fraternité pour qui ? Pas pour les Africains !
    Ce serait une fraternité cynique lorsqu’on voit cet asservissement du continent.
    D’ailleurs, nous n’avons nul besoin de ces slogans mensongers.

    Le continent africain alimente toute l’Europe en pétrole, en Gaz, en or, en diamant, en phosphates, en pêcheries, en fruits et légumes, en minerais diverses sans lesquelles il n’y aura pas d’industrie en Occident, etc, etc, etc…. Et pour nous remercier, la France (par délégation européenne) place des tyrans à la tête de nos pays (dont ils tracèrent les frontières, de façon arbitraire, à la colonisation ) !!

    C’est cette corde sur laquelle elle doit marcher en jonglant pour ne pas tomber sous les projecteurs : Comment continuer à soutenir ces dictateurs, et particulièrement celui du Maroc, sans attirer le regard dur et le doigt accusateur du peuple marocain ? Se demande la France.
    Comment continuer à profiter des richesses halieutiques et minières, des phosphates (dont elle extraie l’uranium), d’une main d’oeuvre marocaine à 200 euros par mois contre 1600 euros en France, -le despote est un esclavagiste quand il s’agit du peuple marocain. C’est du sang juif qui lui irrigue le cerveau. Pour lui, il est aussi ordinaire de voir un Marocain exploité que pour un sioniste de voir un Palestinien tué-, comment continuer tout ce profit juteux sans trahir le double jeu qu’elle mène ? Se demande encore la chancellerie française.
    Mais le temps des questionnements n’est plus de mise. Aujourd’hui, c’est la réponse sans équivoque, singulière et phénoménale qui va crever l’horizon : La chute et la destitution du dictateur du Maroc.
    A ce moment-là, la France et le Maroc auront des niveaux de vie proportionnels à leurs ressources réelles. Que possède la France comme ressources naturelles ? Rien !
    Et que contient le Maroc ? D’immenses richesses, dérobées sous les ténèbres de la répression.

    Lequel des deux niveaux de vie sera le plus confortable, après la chute de la monarchie yahoudite ?………………… Celui du Maroc, bien entendu !

    La preuve de ce que j’avance ? Entre 1912 et 1956, les travailleurs européens du Maroc étaient plus riches que ceux de la métropole. Ils avaient des voitures, alors que les prolétaires de France roulaient à vélos. On appelait notre pays : Le nouvel Eldorado.
    Mais entre les mains de nos sultans assassins, le Maroc est devenu ‘un nouvel Inferno’

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*