Rencontre secrète entre M’Barka Bouaida et Emilio Cassinello

Selon une note confidentielle que l’ancienne ministre déléguée M’Barka Bouaida a transmise à Sâadeddine El Othmani, celle-ci a rencontré le mardi 11 Mars 2014 en Slovenie, en marge d’un séminaire sur la médiation, M. Emilio Cassinello, DG du Centre de Toledo pour la Paix (CITpax).

Selon elle, Emilio est ami avec Schlomo Benami, ancien Ambassadeur Espagnol aux Nations Unies, ancien responable ayant négiocié la liberation des prisonniers au Sahara en 1975, ajoutant qu’Emilio est trés proche de Christohpher Ross, qu’il faisait partie de ses conseillers d’ombre.

Selon M’Barka, citant les propos d’Emilio, une solution politique pour le Sahara Occidental est possible. Il faudrait que le Maroc et le Polisario accepte que Ross puisse contribuer par certaines idées, en dehors de son rôle de facilitateur.

Emilio comprend que les lignes rouges du Maroc sont la souveraineté du Royaume, son drapeau, sa monnaie, sa sécurité.

Selon Emilio, le Polisario serait prêt à accepter une solution dans le cadre de laquelle Mohamed VI est le chef d’Etat, avec un Gouvernement local, parlement élu localement, un double drapeau marocain et regional du Sahara Occidental. En matiére de sécurité, le polisario imagine une armée commune incluant Le Maroc et la region Sahara Occidental+Algerie + Mauritanie. Mbarka Bouaida lui aurait dit qu’on pouvait imaginer deux (02) niveaux: 1 armée nationale et locale, et un corps sécuritaire regionale, fruit d’un partenariat regionale (UMA).

Selon Emilio, on peut mettre autour de la table une grande personnalité marocaine et une autre algérienne pour négocier d’un plan d’autonomie élargie. Il pense a un ancien premier ministre algérien ayant beaucoup d’écoute au niveau national et international.

Dans ses appréciations qu’elle a communiquées à son correspond, M’Barka Bouaida a relevé que l’idee n’est pas mauvaise, du fait qu’elle pourrait permettre de trouver une solution juste et équitable, ajoutant qu’il faudra que les termes utilisés soient pertinents de façon à ce que chaque partie retrouve ses grandes lignes, et qu’elle puisse défendre ce plan auprés des siens de la maniére la plus intelligente, et sans paraitre perdante. Il faudra aussi reflechir à un plan de communication bien adéquat.

M’Barka Bouaida a indiqué à son Ministre que tout cela doit rester dans le secret total jusqu’a ce qu’un compromis soit trouvé, et que la strategie de communication et de vente aux partenaires étrangers soit bien ficelée.

M’Barka a également indiqué que Azzimane connait bien Emilio, et est un peu au courant de cette idée, mais n’a pas voulu ou pu s’y associer.

De l’autre côté, le SGA de l’ONU, Jan Eliassen dit Que l’ONU subit beaucoup de pressions de l’UA, et se demande pourquoi on ferme parfois la porte aux observateurs internationaux, a t – elle conclu sa note.

Lien de la note secrète sur Calameo : ICI

Pour télécharger depuis ce site, cliquez ici

Comments are closed.