LA RÉPONSE CINGLANTE D’ALPHA CONDÉ AUX PROPOS DE MACRON

Contrairement au président français Emmanuel Macron qui a fustigé samedi dernier à Hambourg au sommet du G20 le fait qu’en Afrique, des femmes ont 7 à 8 enfants, Alpha Condé (habitué ces derniers temps à des diatribes sur l’ingérence colonialiste de la France des jours avant), à N’Djamena, avait lui plutôt salué le peuplement du continent.

Le tollé médiatique des propos d’Emmanuel Macron est à la hauteur des réactions d‘indignation et de condamnation sur les réseaux sociaux. Répondant aux questions d’un journaliste ivoirien lors du sommet du G20 en Allemagne, Emmanuel Macron avait fait le lien entre le sous-développement de l’Afrique et l’explosion démographique sur le continent dans des propos qui rappellent le « fameux discours » de Dakar de Nicolas Sarkozy.
«Le défi de l’Afrique, il est totalement différent. Il est beaucoup plus profond, il est civilisationnel aujourd’hui. Quels sont les problèmes en Afrique ? Les États faillis, les transitions démocratiques complexes, la transition démographique qui est, je l’ai rappelé ce matin, l’un des défis essentiels de l’Afrique. Quand des pays ont encore aujourd’hui 7 à 8 enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien», a analysé Emmanuel Macron, ce samedi 8 juillet.
Face à ses propos qualifiés en chœur de «racistes» par la presse anglo-saxonne, aucune grimace, aucun chef d’Etat ou haut responsable africain n’a répondu au président français. Comme une prémonition, le silence du président guinéen, pourtant hôte du sommet où les propos de Macron ont été prononcés, s’expliquerait peut-être par cette réponse anticipée lors du Forum panafricain de la jeunesse à N’Djamena au Tchad. En réponse à une phrase de Youssouf Abassalah, le ministre tchadien de la Jeunesse sur la démographie africaine, le et président en exercice de l’Union africaine n’est pas allé par 4 chemins. « évitons les choses qu’on nous plaque. Quand vous parlez de démographie galopante c’est du Malthusianisme, c’est contre l’Afrique. Aujourd’hui, les autres continents nous envient notre démographie parce que ce sont des peuples vieillissants. Notre jeunesse est notre avantage. Donc, nous devons nous approprier notre propre langage en fonction de ce que nous voulons pour l’Afrique ».

 Negro News

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.