Résumé des nouvelles de la résistance du Rif

Quartier Sidi Abed, le 5 juin 2017

Dans la région du Rif, le Makhzen a mené une véritable vague d’arrestations, selon les termes d’amnesty International. « « Cette vague d’arrestations ressemble fort à une tentative délibérée de punir les manifestants dans le Rif pour les mois de dissidence pacifique. Les autorités marocaines doivent respecter les droits à la liberté d’expression et de réunion », ajoute l’ONG britannique.
Plus de 81 prisonniers dans les géôles de Mohammed VI. Parmi eux, la jeune comédienne et chanteuse de 24 ans, Silya Ziyani.
L’avocat de Nasser Zefzafi a dénoncé le traitement dont son client a été victime. La police lui appelle « fils de p… », des chaussettes dans la bouche, des lessions dans l’oeil gauche et des coups dans le nez.
Les gestes de solidarité continue de se multiplier. L’humoriste marocain Ahmed Snoussi, « Bziz », a annoncé son soutien au Hirak Chaâbi.
En Espagne, le directeur de Banque populaire marocaine à Madrid destitué pour avoir participé dans une concentration de soutien au Rif, vendredi dernier.
Les manifestations continue pour le 10ème jour consécutif pour demander la libération des activistes rifains. Présence en nombre de contingents de police qui s’attaquent aux journalistes qui couvrent le Hirak à Al Hoceima pour les empêcher de filmer ou de prendre des photos des manifestants.
Le régime tente de refaire le coup de 2011. El Himma s’est entretenu avec Benkirane dans le but de solliciter son intervention en vue d’éteindre le feu allumé au Rif.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*