Sahara Occidental : Guterres sous pression marocaine

Le Front Polisario a annoncé son aval à la nomination de l’allemand Horst Kohler envoyé personnel du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahara Occidental.

Selon le site Inner City Press, le Maroc, un mois après cette nomination, n’a pas encore répondu à cette proposition d’Antonio Guterres.

A Rabat, c’est le silence radio à ce sujet. Les autorités marocaines attendent d’imposer leurs conditions pour l’acceptation de cette nomination.

Le Maroc veut circonscrire la mission du diplomate onusien ainsi que celle de la MINURSO, empêcher tout contact avec la population sahraouie dans les territoires occupés, élargissement du mandat de la MINURSO à la surveillance des droits de l’homme au Sahara Occidental et tenter de redéfinir le principe d’autodétermination en vue d’imposer la pseudo-proposition d’autonomie marocaine.

Selon des documents confidentiels de la diplomatie marocaine, M. Guterres a toujours été très attentif aux demandes marocaines lorsqu’il exerçait le post de Haut Commissaire aux Réfugies à Genève. Dans une note envoyée par Omar Hilale à sa centrale le 4 décembre 2012, il loue « l’excellence des relations du Maroc avec le  HCR et l’attitude bienveillante du Haut Commissiare à l’égard notre cause nationale ». Son dernier rapport sur le Sahara Occidental en constitue une preuve irréfutable.

Aux oreilles très attentifs de Gueterres s’ajoutent les pressions de la France sur celui-ci. Deux ingrédients qui contribueront à éloigner tout réglement pacifique de ce conflit qui dure depuis plus de 40 ans.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*