Sahara et Rif, deux poids, deux mesures !

J’ai vu, tout comme vous, circuler sur le Net, ces photos des militantes sahraouies, dans un aéroport marocain et dont tout porte à croire qu’il s’agit de l’aéroport Mohamed V à Casablanca.
Ces images nous interpellent à plus d’un titre. Au moment où l’on bat comme plâtre, ou l’on tue, où l’on emprisonne à tour de bras, après les avoir torturés, dans les locaux de la police, les militants rifains et leurs supporters, on laisse divaguer, en public, des militants indépendantistes arborant le drapeau sahraoui et celui de l’Algérie, au nez et à la barbe des policiers et gabelous marocains.
N’y voyez aucun esprit d’ouverture de la part du Makhzen, ce dernier étant définitivement verrouillé à double tour, à toute idée de liberté. Il faut plutôt appréhender l’événement comme l’expression de la lâcheté du régime marocain, terrorisé à l’idée même de devoir affronter la communauté internationale dont on sait qu’elle n’a jamais reconnu la marocanité du Sahara, ce mensonge dont on abreuve les marocains depuis plus de quatre décennies.
Ces photos nous interpellent également puisqu’elles disent clairement la liberté d’aller et venir dont jouissent les indépendantistes sahraouis à l’intérieur de nos frontières au moment où les charges s’accumulent sur les têtes des militants rifains, comme noirceur par temps d’orage, avec des charges de séparatisme, d’intelligence avec l’ennemi, de complot contre la sécurité intérieure de l’Etat, d’attaque contre les forces de l’ordre et d’autres plaisanteries du genre.
Vous l’aurez donc compris, le Makhzen honni ne s’en prend qu’aux plus faibles d’entre nous. Les rifains en font partie, la communauté internationale se contentant de regarder ailleurs……..pour le moment.
Pour le moment seulement !

Salah Elayoubi

Comments are closed.