Site espagnol : Excentricités et raretés du roi du Maroc Mohammed VI

Source : Familia Real, 26 mars 2018

Traduction non officielle : Maroc Leaks

Le roi Mohamed VI du Maroc, qui a récemment divorcé de Lalla Salma, a quelques particularités qui font de lui un monarque différent. Le début du règne de Mohamed VI du Maroc en 1999 fut une petite mais importante rupture avec ce qui, jusque-là, le pays avait vécu avec le roi Hassan II, son père. Mohamed VI s’est érigé comme un monarque modernisateur, et dans ses presque 19 ans de règne il a introduit une certaine libéralisation économique et sociale au Maroc. En fait, dans la controverse sur la succession, le secteur le plus conservateur de la société préférait son frère cadet, Mulay Rashid, parce qu’ils se méfiaient de Mohamed VI étant considéré comme trop libéral et moderne. Et, en effet, dans ses premières années il a adopté des mesures qui se sont éloignées des vieilles coutumes marocaines et qui ont supposé un engagement avec une société plus ouverte et démocratique. Par exemple, il a immédiatement limogé le ministre de l’Intérieur Driss Basri, la main droite de son père, qui était lié à certaines des violations des droits de l’homme les plus cruelles au Maroc, et en 2017 a retiré l’ancienne coutume du « baisemain ». Cependant, cette apparente démocratisation du pays n’était pas si grande, et a donné lieu aux protestations marocaines de 2011, dans le contexte du mouvement du Printemps arabe.

Ces protestations, contextualisées à un moment de crise économique, nées aussi de la corruption et le mécontentement politique général dans le pays, et il est certain qu’elles ont gagné l’approbation de certaines réformes politiques proposées par Mohamed VI en personne, qui ont réussi à les apaiser momentanément. Mais qui est vraiment ce monarque «moderne» et particulier?

Travail de «relations publiques».

Malgré l’apparence démocratique, le Maroc continue d’être aujourd’hui un pays pratiquement dirigé par une «monarchie absolue». De cette façon, le roi est au sommet du système, pouvant dissoudre les Chambres, nommer le chef du gouvernement, présider le Conseil des ministres, etc. Cependant, le véritable pouvoir n’est pas détenu par Mohamed VI. Au Maroc il y a le «majzén», une sorte de gouvernement de l’ombre, qui contrôle tout. De cette façon, le rôle du roi Mohamed VI est principalement celui des relations publiques, étant l’ambassadeur parfait de son pays en ce qui concerne les relations internationales.

 Mohamed VI parle l’arabe, l’anglais, l’espagnol et le français, et compte tenu des relations étroites que le Maroc entretient avec les Etats-Unis, il est très habituel de le voir dans des photos avec les différents présidents de ce pays.

De plus, au Maroc il y a une station de radio Mohamed VI du Saint Coran, fondée en 2004 et avec un grand nombre d’auditeurs, où des sujets principalement religieux et liès au Coran sont traitées.

Son cadeau à Obama.

Précisément, ces excellentes relations entre le souverain Alaoui et les présidents américains successifs ont permis de connaître un peu plus en profondeur les goûts de Mohamed VI. A ce titre, il y a lieu de souligner principalement le cadeau que le monarque a fait à Barack Obama en 2016 dans sa dernière année et qui est considéré comme l’un des plus coûteux en ce qui concerne les relations diplomatiques. Mohamed VI a décidé d’offrir à Obama rien de moins qu’un ensemble de bijoux d’une valeur de 100 000 $.

Ce cadeau ostentatoire était composé de 4 articles: une broche en or en forme de fleur, ornée de diamants et de rubis, une montre en or avec des diamants et émeraudes incrustés et deux paires de boucles d’oreilles en or et argent respectivement et avec de pierres précieuses aussi.

L’existence du présent trop ostentatoire et probablement inconvenable, n’a pas été connue jusqu’à cette année, mais elle reflète certainement une bonne partie de la personnalité de Mohammed VI.

Roi sans harem

Une autre des singularités apportées par Mohamed VI lors de son intronisation fut la dissolution du harem royal, quelque chose de très commun dans les pays arabes.

Bien qu’il était d’usage que le prince héritier soit marié avant qu’il ne devienne roi, ce ne fut pas le cas du monarque alaouite, qui a épousé Salma Bennani en 2002, trois ans après le décès de son père.

Bennani, 15 ans plus jeune que lui, n’appartenait pas à la noblesse: Elle était ingénieur en informatique, et sans doute son image et sa présence ont contribué à moderniser le pays.

Pendant le règne de Hasan II, aucune de ses deux femmes n’a jamais paru en public. Cela n’a pas été le cas de Lalla Salma, nom que Bennani a acquis après le mariage. L’ex-épouse de Mohamed VI a non seulement décidé de paraître publiquement sans voile et avec son visage à découvert, en exhibant toujours ses cheveux roux caractéristiques, mais a également poussé le roi à mettre fin au harem.

En effet, alors que le harem de son père se composait de plus de 50 femmes, en plus des jeunes filles reçues habituellement comme « cadeau », apparemment Lalla Salma aurait posé comme condition pour son mariage que Mohammed VI passe à la monogamie, ce que le souverain a fait sans rechigner.

Un divorce commenté

Malgré que le mariage de Mohamed VI et Lalla Salma n’était pas un événement célébré en excès (au moins publiquement) en raison de la situation que traversait le pays, leur divorce, annoncé en mars 2018, a été très commenté.

Le couple a eu deux enfants, le Prince Mulay Hasan, né en 2003, la Princesse Lala Khadija, venue au monde en 2007.

Il n’y a absolument pas d’antécédents de monarques marocains qui ont divorcé. Donc ce fait marque sans aucun doute le caractère d’un contemporain.

Le divorce de Mohamed VI et de Lalla Salma a apporté avec lui quelques inconnues, principalement ce qu’elle allait devenir après cet épisode.

En outre, il a ravivé les rumeurs qui pèsent sur le monarque depuis longtemps, celles liées à son orientation sexuelle.

Il se trouve qu’autour de Mohamed VI ont toujours émergé, d’une manière ou d’une autre, des informations qui pointeraient vers son homosexualité.

On raconte que lorsqu’il était étudiant à Bruxelles, il fréquentait régulièrement et selon plusieurs témoignages, des bars d’ambiance gay, que Hassan II avait même engagé un espion pour suivre ses traces.

Ce fait serait une autre des raisons pour lesquelles le peuple marocain préférait son jeune frère pour l’accès au trône.

Un roi absent mais aimé

Certaines des critiques que Mohamed VI a reçues tout au long de son règne sont celles liées à ses absences trop fréquentes. Certains attribue cela à la rumeur citée. En 2014, un livre controversé a été publié, « Mémoires d’un soldat marocain », qui parlait des récentes évasions du monarque en Amérique du Sud.

En outre, récemment, Mohamed VI a passé plus de deux mois hors du Maroc, puisqu’il a dû subir une intervention chirurgicale à cause d’une arythmie cardiaque.

Paris a été la destination choisie par le souverain pour mener à bien cette opération, un fait qui a été mis en cause dans son pays, puisque certains ne comprennent pas qu’il n’ait pas été opéré au Maroc.

Malgré ces absences, Mohamed VI est un roi respecté par son peuple, voire idolâtré, et dont la figure n’a jamais été remise en cause à haute voix.

D’ailleurs, sa proximité, qui ne correspond pas tout à fait à son pays, l’a conduit à mériter le titre de «roi des selfies».

La page Facebook qui lui est dédiée

Cette relation entre Mohamed VI et la photographie est l’un des aspects les plus curieux qui entourent la vie du monarque. Certains le qualifient d’excentrique, pour avoir posé à plusieurs reprises pour des couvertures de magazines tels que « Time » ou « Tel Quel »; d’autres mettent en avant sa proximité, alimentée principalement par des milliers de photos personnelles d’une page Facebook dédiée au monarque.

En effet, Mohamed VI dispose d’un réseau social avec un compte qui porte le nom de « Roi du Maroc » créé par le jeune Soufiane El Bahri, que certains considèrent comme son photographe personnel.

Sur cette page vous pouvez trouver de nombreuses photos du monarque, des selfies avec des gens ordinaires dans la rue et même des photos de ses vacances privées avec sa famille.

Il est et restera un mystère comment ce jeune de 27 ans arrive à obtenir ces images du roi Mohamed VI, alors que même les paparazzi ne peuvent parfois les obtenir. Et encore plus, connaissant le contrôle exercé par la Maison Royale du Maroc sur toutes les informations qui circulent à propos du monarque dans les médias.

Le jeune homme, qui est devenu très célèbre grâce à cela, a été interrogé à plusieurs reprises sur ce mystère. En 2016, il a affirmé que les photos étaient fournies par les photographes eux-mêmes, cependant, il y a quelque chose qui cloche avec les instantanées les plus personnelles. « C’est un secret », a-t-il déclaré. Quoi qu’il en soit, grâce à ces photos, il a été possible de connaître une facette complètement inconnue et quotidienne du roi du Maroc, puisque dans « l’album » on peut le voir jouer de la guitare, jouer au billard ou se promenant dans la rue.

Tags : Maroc, Mohammed VI, harem. excentricité

3 Comments

  1. Anti_Slavery

    Cet article a ètè rèdigè par le bunker royal,les desctiptions mentionnèes ,sont des fabulations à quelques unes près,comme par example,le fait qu’il parle ,l’arabe français,anglais,je defi qui que soit de nous produire une preuve sonore,a part ses discours vomi où il begai comme un enfant de quatre ans ,le roi des pieuvres est tout simplement muet et idiot qui se cache derriere les protocles pour masquer ses flagrantes faiblesses ,quant au libèrisation de l’economie oui il la effectivement libèrè pour sa mafia juste à regararder l’ètat du pays dans tout les sphères social et èconomique et bien d’autres,il a ravagè le pays,concernant l’amour du peuple c’est un mythe vehiculè par le bunker royal et assurè par la peur et l’intimidation,et par le phènomene de l’offrande royale ,agrement de taxi,maison…..son père etait aussi aimè le mème amour sinon plus ,une fois sous terre,les vrais sentiments se sont manifestès,juste une petite remarque si le roi escroc est si aimè que ça pourquoi il s’entoure d’une armada collossale de garde raprochèe ,donc c’est de l’amour montè de toute piece par les lèches presse et la relation publique orchestrèe par le bunker royal,alors lachez le roi des pieuvres dans la rue et vous allez constater les vrais sentiments du peuple à son egard ,je vous garantie qu’il va ètre lynchè,conclusion du commentaire le roi des pieuvres ,fait la crise des cinquantaines son marriage ètait pour la gallerie,avec la connivence de kaka salma ,de toute façon il est dangeureusement incompètent,mentallement instable,sa maladie du cushing ne lui a pas fait des faveurs,vivant dans une bulle protocolaire,qui masque une personne qui a ètè deposè sur le trone comme un colis,aucune connaissance de la mission,et il a recours a l’improvisation,et des actions futiles mèdiatisèes ,il n’est mème pas capable de gèrer une entreprise comment voulez vous qu’il gère tout un pays,et d’autant plus il est entourè de ses amis ,de la meme ècole ,alors forcèment vous allez avoir la mème merde.donc le roi des pieuvres est mort vivant.
    https://www.republiquedumaroc.com

  2. Quel crédit accorder a un type qui s’habille comme un clown, qui n’a aucun respect pour lui meme ( ça on s’en fout ), mais qui représente une nation.
    Le jour ou mon Président s’habille comme ça, je le vire !

  3. Retiré l’ancienne coutume du baisemain !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*