Sondage : Parmi les consulats européens au Maroc, les espagnols se distinguent par le plus mauvais traitement pour les marocains

Un sondage réalisé par le journal digital  « alifpost » a révélé que les consulats espagnols au Maroc, et en particulier ceux du nord du pays, sont ceux qui respectent le moins la moralité administrative européenne en raison des atermoiements et de l’ambiguïté vis-à-vis de citoyens marocains.

Les marocains se plaignent souvent des  procédures imposées par les consulats et ambassades des pays européens au Maroc pour obtenir un visa, mais le niveau de ces critiques des représentations diplomatiques varie d’un État à l’autre.

À cet égard, le journal numérique alifpost a réalisé  un sondage spécifique  avec l’aide de quelques étudiants chercheurs en sociologie et en relations internationales pour cerner la une vision qu’ont les citoyens marocains du travail des consulats européens des pays de l’Espace Schengen, qui n’inclut pas la Grande Bretagne.

Au lieu d’adopter la méthodologie adoptée lors des  sondages classiques, très couteux( grande équipe de travail)  nous avons préféré une approche approximative en nous concentrant sur un échantillon de 101 citoyens marocains qui ont publié sur les réseaux sociaux ( en particulier Facebook ) des plaintes à propos de leur expérience avec des   consulats européens, dont des intellectuels qui ont participé à des manifestations culturelles, et nous avons demandé  également l’opinion de certains experts de l’immigration.

20 %  des personnes interrogées ont répondu  qu’elles obtenu de visas de pays comme l’Allemagne,  les Pays-Bas, la Suède et la Belgique et ont considéré que les conditions étaient sévères  mais claires et une fois remplies, le visa est délivré .

Les personnes du  second sous-échantillon, qui constitue la majorité avec  environ 25 % de l’échantillon total, ont  obtenu le visa auprès des consulats  Français, ce sont  principalement des individus de la fonction publique ou exerçant des professions libérales, et ils ont tous  salué la clarté dans les consulats Français et signalé  une sorte d’indulgence vis à vis des employés qui veulent rendre  visite à leur famille.

Au sein du troisième sous-échantillon, soit environ 15 % du total, qui a obtenu le visa chez les Espagnols, certaines personnes sondées ont  fait l’éloge des consulats de ce pays à Tanger et Agadir, alors que  d’autres ont formulé des critiques  fortes à l’égard des consulats de Casablanca, Nador et Tetouan.

Le quatrième sous-échantillon est celui des personnes dont la demande de visa a été refusée  et dont le  site Alifpost a contacté directement via Facebook ou Whatsapp  pour essayer de connaitre la nature de leurs plaintes :  La plupart des demandes ont été rejetées par les  consulats espagnols à Nador et Tétouan qui ne fournissaient pas des  justifications claires et se contentaient de réponses non convaincantes et ambiguës qui mettaient parfois en doute  l’authenticité des documents délivrés par l’Etat Espagnol ou l’Etat marocain.

A titre de comparaison, les consulats espagnols sont ceux qui sont les  moins respectueux de ce qu’on appelle « l’esprit administratif européen », puisqu’ils ne fournissent aucune  justification convaincante à leur refus de visa  et ne respectent pas le délai  prévu pour instruire  la procédure d’appel  introduite par les personnes contre la décision de refus , ce qui prive ces dernières de leur droit de se plaindre auprès de la  justice espagnole contre  les abus  administratifs des consulats. Des  militants  des droits de l’Homme ont commenté cette conduite des consulats espagnols en ces termes : «Ces consulats agissent comme des républiques indépendantes et ne se soumettent pas à la loi espagnole », ou encore : « certains consuls et leurs auxiliaires fonctionnent  comme les dictateurs des républiques bananières  qui  octroient ou non  le visa selon leur humeur et non pas selon les règles d’un pays démocratique ».

Si les autres  consulats européens cherchent, à travers leurs procédures administratives, à fournir une image positive de l’’Europe et de  l’État représenté au Maroc, les consulats espagnols sont pire que les administrations de certaines dictatures du tiers-monde, et ce pour deux raisons :

-Le non-respect des citoyens marocains  au travers d’une attitude arrogante, ce qui signifie le non respect par l’Espagne de ses engagements vis-à-vis de la communauté internationale en matière de visa  et qui prévoient un coté humain (Ne jamais refuser les demandes de visa pour motif de visite familiale des  parents à leurs enfants).

 -La défaillance de la diplomatie espagnole, quel que soit la couleur du  parti au gouvernement, puisque cette diplomatie  ne daigne pas traiter les plaintes des citoyens marocains comme s’ils étaient non dignes de respect et ne méritaient aucune écoute.

Source : Alifpost

 

Tags : Maroc, Espagne, consulat espagnol, visa

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*