Stratégie Intégrée des Nations Unies pour le Sahel

NATIONS UNIES

Stratégie Intégrée des Nations Unies pour le Sahel   Agir ensemble pour le Sahel

Réunion Ministérielle Consultative

sur la Stratégie Intégrée des Nations Unies pour le Sahel

Projet de Mise en Œuvre de la Stratégie Intégrée des Nations Unies pour le Sahel pour la Période 2014‐2016

9 Avril 2014 Nouakchott, République Isllamique de Mauritanie

 

  1. Contexte et justification
  2. 1. A la suite de la Déclaration de la Présidente du Conseil de sécurité de juillet 2013 demandant au Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest de mettre en place un mécanisme de coordination efficace et détaillé pour la mise en œuvre de la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel, un Comité de pilotage a été constitué à Dakar pour donner l’oriientation stratégique à la mise en œuvre de la Stratégie des Nations Unies. Le Comité de pilotage est présidé par le Représentant spécial du Secrétaire général (RSSG) pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWA) et est composé de l’Equipe des Directeurs régionaux des Nations Unies, des Coordonnateurs Résidents basés dans les pays du Sahel et des Responsables des trois Groupes de travail régionaux. Ces Groupes de travail régionaux, également établis dans le cadre du mécanisme de coordination, correspondent aux trois objectifs stratégiques de la Stratégie des Nations Unies, à savoir la Gouvernance, la Sécurité et la Résilience.
  1. 2. Lors de sa dernière réunion du 29 novembre 2013, le Comité de pilotage a décidé de convoquer une réunion ministérielle consultative avec des hauts responsables des pays de la région du Sahel, des organisations régionales et internationales, des institutions financières internationales et des entités des Nations Unies pour discuter des projets régionaux et nationaux en cours de préparation dans le cadre de la Stratégie intégrée des Nations Unies. C’est dans ce contexte que la Réunion ministérielle consultative sur la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel doit se tenir le 9 avril 2014 à Nouakchott, Mauritanie.

 

  1. 3. Les trois Groupes de travail régionaux sont pilotés par le Coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel dans le cadre de l’Objectif n° 3 (Résilience), le Coordonnateur pour le Sahel du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour l’Objectif n° 1 (Gouvernance) et par l’UNOWA pour l’Objectif n° 2 (Sécurité). Chaque Groupe de travail est composé d’agences des Nations Unies pertinentes à la thématique. En consultation avec les partenaires régionaux et internationaux, les trois Groupes de travail ont progressé dans l’identification des domaines et des projets prioritaires – en cours et nouveaux – s’inscrivant dans le cadre des trois Objectifs stratégiques de la Stratégie. Ces projets sont régionaux par essence et s’inscrivent dans la valeur ajoutée de la Stratégie intégrée des Nations Unies

 

NOTE CONCEPTUELLE ‐ Réunion Ministérielle Consultative sur la Stratégie Intégrée des Naations Unies pour le Sahel ‐ 9 Avril 2014 1

 

 

qui vise à apporter une assistance au niveau régional aux pays concernés. La Stratégie les assiste à faire face aux défis à multiples facettes et interconnectés auxquels ils sont confrontés. Ces propositions seront présentées à la Réunion ministérielle consultative de Nouakchott dans un document consolidé. Le document comprendra également certains projets nationaux identifiés en étroite coopération avec les autorités nationales et les Coordonnateurs résidents et Equipes‐pays des Nations Unies dans les cinq pays du Sahel identifiés dans la Stratégie des Nations Unies (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad). Ces projets nationaux seront sélectionnés en fonction de leur aspect régional en lien avec la Stratégie.

 

  1. Entre temps, le Bureau de l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Sahel a déménagé de Rome à Dakar depuis le 1er janvier 2014 et a rejoint l’UNOWA. Le 17 février 2014, l’ancien Envoyé spécial, Romano Prodi, a formellement transmis les responsabilités de la mise en œuvre de la Stratégie intégrée des Nations Unies aux entités des Nations Unies de la région sous l’autorité globale du RSSG pour l’Afrique de l’Ouest.

 

  1. Point sur le processus de mise en œuvre de la Stratégie intégrée des Nations Unies et autres initiatives en faveur de la région du Sahel
  2. Le 16 février 2014, un Groupe de cinq pays du Sahel (G5 du Sahel) a été constitué lors d’un Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, tenu à Nouakchott. Une réunion d’experts des cinq pays s’est tenue à Niamey le 18 mars pour préparer les plans d’investissement prioritaires de ces pays. La Réunion ministérielle consultative avait été reportée au 9avril pour s’assurer que l’issue de la réunion d’experts soit prise en compte dans les discussions de Nouakchott.

 

  1. Les Groupes de travail régionaux sur la Gouvernance et la Sécurité ont organisé, le 1er mars 2014, une réunion technique d’une journée avec l’Union africaine (UA), la Communauté Economique Des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union européenne (UE) et les agences des Nations Unies basées dans la région et à New York, pour discuter d’une programmation conjointe dans les domaines de la gouvernance et de la sécurité. Le 3 mars, les Responsables des trois Groupes de travail régionaux se sont réunis avec la CEDEAO à Abuja pour discuter des priorités de la Stratégie intégrée des Nations Unies et identifier les domaines de coopération.

 

  1. Au niveau national, des visites techniques ont été effectuées au Burkina Faso, en Mauritanie, au Niger et au Tchad par les Responsables des trois Groupes de travail régionaux pour appuyer les autorités nationales et les Equipes‐pays des Nations Unies dans l’identification d’initiatives stratégiques dans le cadre de chacun des objectifs de la Stratégie.

 

III.      Objectifs de la Réunion ministérielle consultative de Nouakchott

  1. Dans le sillage de l’élan suscité par la visite de haut niveau conjointe effectuée en novembre 2013 dans la région du Sahel par le Secrétaire général des Nations Unies, les Présidents de la Commission de l’UA, de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement et le Commissaire de l’Union européenne au développement, la réunion consultative aura pour objet de consolider l’appropriation nationale et régionale de la Stratégie intégrée des Nations Unies et d’élargir la participation des partenaires à sa mise en œuvre.

 

NOTE CONCEPTUELLE ‐ Réunion Ministérielle Consultative sur la Stratégie Intégrée des Nations Unies pour le Sahel ‐ 9 Avril 2014 2

 

  1. La réunion rassemblera toutes les entités des Nations Unies associées à la mise en œuvre de la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel, les organisations régionales et internationales pertinentes, notamment les institutions financières internationales (IFI) et les hauts responsables des gouvernements des pays du Sahel.

 

  1. La réunion devrait examiner les propositions de projets régionaux à mettre en œuvre sur une période de trois ans (2014‐2016) et préparés conformément aux priorités identifiées par les trois Groupes de travail en matière de Gouvernance, de Sécurité et de Résilience. Ces propositions de projets seront soumises à discussion et seront ensuite finalisées sur la base des commentaires formulés par les Etats membres et les organisations régionales et internationales. Certains projets pourront être fusionnés ou consolidés à des initiatives similaires entreprises par d’autres partenaires tels que l’Union Africaine, la CEDEAO et l’Union européenne. Certains projets nationaux sélectionnés en raison de leur aspect régional en lien avec la Stratégie intégrée des Nations Unies. La réunion sera en outre une occasion de présenter les progrès réalisés dans la mise en place du Secrétariat Technique de la Plateforme Ministérielle de Coordination pour le Sahel établie le 5 novembre 2013 à Bamako.

 

  1. Participants
  2. Environ quatre‐vingt‐dix (90) participants des pays du Sahel, du système des Nations Unies, d’organisations régionales et internationales et d’institutions financières internationales devraient être représentés comme suit :

‐      Ministres du Sahel et d’autres pays ;

‐      Hauts responsables des départements ministériels concernés des gouvernements de chacun des pays du Sahel ;

‐      Coordonnateurs Résidents des Nations Unies basés dans les pays du Sahel ;

‐      Bureaux régionaux des agences et des programmes des Nations Unies intervenant dans la mise en œuvre de la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel ;

‐      Représentants des Nations Unies à New York ;

‐      Représentants d’organisations régionales et internationales : Union africaine, Commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Banque mondiale, Banque africaine de développement, Banque islamique de développement, Union européenne, Banque arabe pour le développement économique en Afrique, Organisation de la coopération islamique, Union du Maghreb arabe, Commission économique des Etats de l’Afrique centrale et Communauté des Etats sahélo‐sahariens, Union économique et monétaire ouest‐africaine, Organisation internationale de la Francophonie, Commission du Bassin du lac Tchad et Autorité du Bassin du Niger.

 

  1. Conclusions de la Réunion ministérielle consultative
  2. Les conclusions de la Réunion ministérielle consultative de Nouakchott seront présentées à la deuxième réunion de la Plateforme Ministérielle de coordination à Bamako.

 

  1. Date et lieu
  2. La réunion aura lieu le 9 avril à Nouakchott, République Islamique de Mauritanie.

 

NOTE CONCEPTUELLE ‐ Réunion Ministérielle Consultative sur la Stratégie Intégrée des Nations Unies pour le Sahel ‐ 9 Avril 2014 3

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.