Terrorisme : La connexion marocaine

L’enquête continue sur la découverte de produits explosifs dans un appartement de Villejuif, dans la banlieue de Paris. En tout cas, les éléments trouvés jusqu’à présent ne sont `pas très reluisants pour le Maroc. Parmi les éléments connus qui pourraient dénoncer un lien avec les assassins marocains de Barcelone, une boîte d’allumettes d’origine espagnole.

S’exprimant sur cette affaire jeudi dernier sur les ondes de la radio France Info, le ministre français de l’intérieur, Gérard Collomb, n’a pas eu du poil dans sa langue. Il a dit tout haut tout ce que l’ensemble de la classe française dit tout bas : Le danger vient du Maroc, du roi ami de la France qu’on protégeait pour ne pas porter atteinte au tourisme sexuel dont vit la société marocaine.

«On sait que l’Espagne aujourd’hui est un lieu de passage pour des filières qui remonteraient du Maroc», a déclaré M. Collomb confirmant ainsi que Mohammed VI, El Himma, Mansouri, Bourita et Cie ont converti ce beau pays en fabrique de la mort, en bombes humaines qui parlent le dialecte marocain.

One Comment

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*