Un conflit diplomatique entre le Maroc et les Pays-Bas perturbe le festival du film de Nador

L’ambassade des Pays-Bas à Rabat réclame aux organisateurs du Festival international du film à Nador la somme de 40.000 euros avec laquelle la représentation diplomatique néerlandaise a financé ce festival, en raison d’absence des conditions de subvention.

 

Rabat, le 9 oct (EFE) .- Le conflit diplomatique qui oppose actuellement les gouvernements du Maroc et les Pays-Bas à cause de la région du Rif s’est invité au festival du cinéma qui se déroule en ce moment dans la ville de Nador .

Plus précisément, l’ambassade néerlandaise à Rabat réclame aux organisateurs du Festival International du Film et de la Mémoire Commune la somme de 40.000 euros avec laquelle la représentation diplomatique a financé ce festival, dont l’ouverture a eu lieu samedi dernier en présence de l’ancien président du gouvernement espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero.

Cette année, la Hollande était « l’invité d’honneur » au festival, mais cette condition lui a été retirée pour des raisons politiques, selon Abdessalam Butayeb, organisateur en chef du festival.

Dans des déclarations accordées à EFE, Butayeb a indiqué que cette décision était parce que « Les leçons (de la Hollande) ne sont pas valables pour nous et son ministre des Affaires étrangères ne sait pas ce qui se passe au Rif, notre dignité vaut plus que cela. « 

Le 28 Septembre, lors d’une réunion à New York qualifiée de « orageuse » par des sources diplomatiques marocaines, le ministre marocain des Affaires étrangères a dit à son collègue néerlandais Steve Blok que son pays « rejete fermement les déclarations, actions et interférences des Pays-Bas » dans la question du Rif.

Son pays n’étant pas « invité d’honneur » au festival, l’ambassade néerlandaise estime que « les conditions de la subvention ne sont plus remplies » et a, par conséquent, demandé aux organisateurs du festival « rembourser tous les paiements effectués « , selon une lettre de l’ambassadeur.

Le festival discute maintenant sur le sujet, malgré qu’une partie de l’argent a déjà été dépensée pour héberger les invités hollandais du festival, leur treansport et repas ainsi que dans le montage d’une salle de cinéma mobile dans une tente pour la projection des films du festival.

La Hollande accueille une grande communauté rifaine, très politisée, établie depuis des décennies dans ce pays. Depuis le début, le gouvernement néerlandais a suivi avec une grande attention la situation d’instabilité et de répression vécue par le RIF entre la fin de 2016 et tout 2017, une attitude qualifiée d ‘ »ingérence » par le gouvernement marocain. EFE

Tags : Maroc, Festival International de Cinéma et Mémoire Commune, Rif, Hirak, Pays Bas, Hollande, conflit diplomatique

One Comment

  1. Bonsoir, voir votre précédant article: « La DGED n’a pas réussi à inflitrer les rifains des Pays Bas
    6 septembre 2017 14:24 Views: 1032 »
    Cordialement.
    http://maroc-leaks.com/dged-na-reussi-a-inflitrer-rifains-pays-bas/

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*