Un port pour le Congo et de la prison pour le Rif

Le Roi Mohamed VI du Maroc et le président congolais Denis Sassou Nguesso ont procédé, lundi, à la pose de la première pierre du port de pêche de Yoro dans le sixième arrondissement de Brazzaville, dont le cout estimé à 3,250 millions de dollars est entièrement pris en charge par le royaume chérifien, a rapporté lundi le Journal de Brazzaville.
Ce projet du port de Yoro, prévu sur une superficie de plus d’un (1) hectare au bord du fleuve Congo, vise, entre autres, l’amélioration des conditions de travail et de vie des pêcheurs, l’augmentation des performances de la pêche artisanale au Congo, ajoute la même source citant l’agence APA.
L’infrastructure sera dotée de 150 magasins et d’une chambre froide.
Pour Gatsé Itoua, un pêcheur interrogé par APA, le projet bienvenu car, « longtemps on nous avait promis la modernisation de ce port historique de Yoro, mais rien n’a été réalisé ».
« Nous saluons l’initiative du Roi du Maroc. Ce projet va nous soulager car, nous pratiquons la pêche traditionnelle. Avec la mise en œuvre de ce projet, tout sera moderne et nous allons accroitre notre production », s’est réjoui Ngatsé Itoua.

L’inauguration des travaux de ce port est la seule raison qui justifie le déplacement du roi du Maroc Mohammed VI au Congo dans le cadre de travail de lobbying en vue de réaffirmer l’occupation du Sahara Occidental.

Les autorités marocaines continuent d’alimenter l’espoir de corrompre les pays africains en vue de gagner leur soutien contre les droits légitimes du peuple sahraoui.

Ainsi, l’argent du contribuable marocain, au lieu d’être utilisé pour construire des écoles, universités et hôpitaux dans la région du Rif, est dépensé dans des faux espoirs guidés par des ambitions expansionnistes condamnées par la communauté internationale. Entre-temps, ceux parmi les marocains qui osent revendiquer un droit social légitime sont emprisonnés, torturés et qualifiés de « séparatistes ».

 

Tags : Maroc, Rif, Hirak, Congo Brazzaville, Port de Yoro

One Comment

  1. On est en plein délire. Le royaume chérifien , endetté jusqu’au trognon, sous la gouvernance de momo le 6eme et donc du contribuable marocain est en train de financer un port de peche au Congo a hauteur de 3.250 millions de dollars et que récemment il s’est porté acquéreurs de locomotives et wagons auprès de Alsthom -FRANCE- pour son putain de TGV que personne ne prendra avec un crédit, première échéance remboursable a 10 ans sans intérêts.
    Chez momo le 6eme on a le stylo facile pour construire des ports de peche, des écoles, des mosquées, des hôpitaux, partout dans le monde sauf dans son propre pays qui a besoin et qui manque de tout.
    Et tout ça pour une reconnaissance dans ses  » provinces du Sud  »
    Il faudra bien un jour que momo le 6eme réponde de ses actes et de sa gouvernance mais aussi que ses protecteurs répondent des leurs!!!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*