Wikileaks : Les relations entre le Maroc et Israël racontées par André Azoulay

Date : 6 décembre 2005
Objet : Rencontre entre André Azoulay et l’ambassadeur américain à Rabat Thomas Riley

Soulignant l’importance croissante des juifs marocains en Israël, Azoulay a décrit le rôle de leadership que les Juifs marocains jouent dans la politique israélienne actuelle. Il a dit que les Juifs marocains jouissent d’une large représentation sur la scène politique israélienne. Azoulay a mis en évidence Amos Peretz, le nouveau chef du Parti travailliste israélien et bon ami d’Azoulay pour démontrer l’influence marocaine en Israël. (N.B. : Peretz est un Juif marocain né dans la ville marocaine du nord-est du Maroc Oujda, mais a quitté le Maroc à l’âge de quatre ans). Azoulay a aussi signalé qu’une grande partie de la direction du parti israélien Likoud, plusieurs leaders religieux de premier plan en Israël, et 40 pour cent des maires et dirigeants municipaux des ville israéliennes sont d’origine marocaine.

Azoulay a déclaré qu’une majorité de Marocains approuvent la normalisation des relations avec Israël, mais que certains au Maroc ne sont pas d’accord. Il a expliqué qu’une partie de la population, en particulier les islamistes, n’aime pas l’idée d’avoir des les relations plus chaleureuses avec Israël et pense qu’elle équivaut à une « trahison » de la part du gouvernement. Azoulay a souligné à l’Ambassadeur que peu importe l’opposition qu’il reçoit en raison de sa position sur la question, il ne modifiera pas son engagement en faveur de la normalisation entre le Maroc et Israël. (Note: il n’est pas surprenant que le parti islamiste marocain de la justice et du développement (PJD) ait réagi négativement à la visite d’Azoulay, appelant le Maroc à ne pas aller de l’avant avec la normalisation avec Israël. Depuis le retour d’Azoulay, deux parlementaires israéliens ont participé à la conférence parlementaire Euro-méditerranéenne à Rabat, attirant également les foudres du PJD et provoquant un petit sit-in à Rabat dans lequel les participants auraient dénigré personnellement Azoulay.

A propos de la possibilité de rouvrir le bureau de liaison israélien à Rabat, Azoulay a déclaré que le sujet n’a pas été abordé lors de sa visite et qu’il n’est « pas à l’ordre du jour ». Azoulay pense pas que le bureau de liaison est une question importante, car le bureau « peut être ouvert un jour et fermé le lendemain ». Par contre, il croit que le Maroc et Israël doivent travailler sur les questions structurelles qui aideront à renforcer leur relation, parce que, souligne-t-il, « il reste encore beaucoup à faire ».

Concernant sa précédente coopération avec le gouvernement américain sur les questions israélo-palestiniennes, Azoulay a parlé des bons contacts qu’il avait avec les États-Unis dans les années 1990 et au début des 2000. Il a exprimé une certaine déception parce qu’il n’est plus consulté par les États-Unis et ne lui demandent plus de travailler sur des projets de processus de paix.

Azoulay a clairement apprécié cette opportunité de partager ses points de vue sur des questions qui lui tiennent à cœur. Il reste en tête parmi les conseillers du roi et est un interlocuteur important entre Israël et le Maroc, malgré que le président de la communauté juive marocaine Serge Berdugo semble jouer un rôle plus important en tant que intermédiaire lorsque des questions particulièrement sensibles sont en jeu.

La visite d’Azoulay en Israël, au cours de laquelle Katsav a invité le roi Mohammed à visiter Israël, a probablement été organisée pour rappeler que le Maroc reste ouvert à un approfondissement de l’engagement avec Israël et n’a aucun complexe sur les interactions publiques avec les responsables israéliens. Le gouvernement marocain cherche également à garder la question de la normalisation à l’œil du public marocain moyennant l’engagement périodique avec des responsables israéliens, bien que les hauts responsables marocains visitent rarement Israël.

Lien du câble Wikileaks

 

Tags : Maroc, Etats-Unis, USA, André Azoulay, Israël, juifs marocains, Serge Berdugo

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*