14e ème congrès du Front Polisario: 40 ans «Barakat»

De notre envoyé spécial à Dakhla: Nouri Guelil
Le 14e congrès du Front Polisario s’est ouvert, mercredi, dans la wilaya de Dakhla dans les camps de réfugiés sahraouis près de Tindouf. 2472 délégués prennent part aux travaux de ce grand rendez vous de la République Arabe Sahraouie et Démocratique qui a comme slogan « Force, planification et volonté pour imposer l’indépendance nationale et la souveraineté ». Les participants venus des territoires occupés, des camps de réfugiés et de la diaspora, ont élu, après l’ouverture des travaux, un bureau pour diriger une commission pour diriger le congrès qui intervient cette année dans une conjoncture interne et externe particulière. Après 40 ans d’occupation marocaine, le peuple sahraoui éprouve une certaine lassitude. 24 ans après l’accord de cessez le feu, le Front Polisario a remporté beaucoup de batailles et réalisé d’énormes acquis. La dernière en date est le jugement rendu par le tribunal de l’Union européenne le jeudi 10 décembre par lequel il annonce l’annulation de l’accord agricole entre l’Union européenne et le Maroc. Cette décision a confirmé que le Maroc est une occupation illégale.
Le tribunal de Strasbourg s’est appuie sur le fait que la souveraineté du royaume du Maroc sur le Sahara Occidental n’est reconnue ni par l’Union et ses Etats membres ni par l’ONU.
Le Polisario a aussi mis KO le Maroc. Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon effectuera une visite dans la région. Le SG de l’ONU rendra visite aux Sahraouis début 2016. Son envoyé spécial, Christopher Ross, que Rabat, essaye par tout les moyens de le mettre au frigo, a réitéré devant le Conseil de sécurité, début décembre, la nécessité d’engager des négociations directes entre le Front Polisario et le Maroc. Elles sont attendues dès janvier prochain.
Prévu jusqu’au 20 du mois courant, le congrès du Polisario ouvert hier, sera décisif pour l’avenir des Sahraouis.
La situation de ni guerre ni paix qui dure depuis 24 ans, et le blocage du Maroc des négociations lancées par l’ONU, sera au centre des débats de ce congrès qui se tient dans une étape importante du combat avec l’occupant marocain. Le Makhzen ignore le droit du peuple sahraoui à l’existence et continue de spolier les ressources naturelles sahraouies. Dans les territoires occupées de la RASD, il continue ses pratiques agressives contre les civils Sahraouis.
Le SG du Polisario, Mohamed Abdelaziz, a présenté le bilan morale des quatre dernières de sa présidence. Le président et secrétaire général du Front est revenu sur les victoires successives réalisées par diplomatie sahraouie au niveau régionale et internationale.
Mohamed Abdelaziz a affirmé que le combat du peuple sahraoui est un combat juste. Pour le président Sahraoui, le Maroc est plus isolé sur le plan international et la visite du Roi au territoires occupés du Sahara Occidental est une preuve de l’acharnement marocain après ses échecs sur la scène diplomatique. Le numéro un du Polisario a appelé l’organisation des Nations Unis à assumer ses responsabilités envers la cause sahraouie. Hier, la cause sahraouie a gagné beaucoup de points. La salle du congrès était archi comble. Des délégations étrangères venues des quarte coins de la planète étaient présentes à l’ouverture. L’Algérie était représentée par le ministre des Moudjahidine Tayeb Zitouni, Nouria Hafsi, présidente de l’UNFA n’a pas raté le rendez vous. Des cadres du Comité national de soutien au peuple Sahraoui et des ONG étaient présents. Le président de la conférence européenne de soutien au peuple sahraoui, le Belge Pierre Galand a été accueilli par des You You. L’épouse du détenu Sahraoui Naama Asfari, la Française Claude Mangin était également à Dakhla. Sa présence a permis aux journalistes Algériens, venus en grand nombre, d’avoir les dernières nouvelles des détenus sahraouis dans les prisons marocaines. Le représentant du parti Sud Africain l’ANC a tenu à assister à ce grand rendez vous de la première instance.
Algérieactu, 20/12/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *