Déculottade royale!

Les services de protocole du palais royal ont annoncé lundi 22 septembre que le roi Mohammed VI de rendra à New York mardi 23 septembre pour assister aux travaux de la 69ème session de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies à laquelle vont assister plus de 140 président, chefs de gouvernements et rois.
Selon le communiqué du palais, dans l’agenda royal, le souverain du Maroc aura des entretiens avec plusieurs personnalités internationales et prononcera un discours devant l’Assemblée. Officieusement, Mohammed VI compte défendre la position du Maroc dans la question du Sahara Occidental sérieusement malmenée par la négative du Maroc à accueillir l’Envoyé de l’ONU pour le Sahara Occidental, Christopher Ross, qui jouit, rappelons-le, du soutien de l’ensemble du dénommé Groupe des Amis du Sahara Occidental, y compris la France, principal mentor et soutien de l’invasion de ce territoire par le Maroc.
24 heures après, le déplacement royal a été annulé. Les nombreux supports médiatiques marocains qui se sont empressés d’annoncer la nouvelle du voyage de Mohammed VI ont brillé par leur silence par le recul de leur roi. Les services de protocole et la MAP n’ont pas, non plus, apporté des éclaircissements, sur la décision du roi marocain de se rendre à Tétouan plutôt qu’à New York.
Quelques jours avant, le roi avait dépêché son ministres des affaires étrangères, Salaheddine Mézouar et la ministre M’barka Bouaida pour lui décrocher des entretiens avec des personnalités importantes, à l’image du président François Hollande. Leur échec doit être derrière une annulation si rapide du programme royal. Toutes les hypothèses sont recevables tant que le silence caractérise la réaction des milieux officiels marocains.
Pour rappel, le Maroc n’a pas été invité à une importante réunion tenue à Washington le 22 septembre sur la situation en Libye. Outre l’Algérie, y ont participé les Etats-Unis, France, Royaume Uni, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Allemagne, Qatar, Egypte, Italie, Tunisie, Turquie, Espagne et l’Union Européenne. 
Le communiqué conjoint sanctionnant cette réunion a loué les efforts de l’Algérie dans la recherche d’une solution pacifique en Libye. Quelques heures après, le secrétaire général de l’ONU, suite à son entretien avec le ministre algérien des affaires étrangères, a fait une déclaration saluant le rôle médiateur de l’Algérie dans les conflits malien et libyen.
Entretemps, le Makhzen est occupé à répondre à une publication du quotidien français Le Point qui avait dévoilé la mainmise du roi Mohammed VI sur les richesses du Maroc. Cela au moment où le livre du journaliste marocain Omar Brousky, « Mohammed VI derrière les masques » occupe la une des journaux.

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :