L’élite marocaine s’ engraisse dans la basse cour du makhzen –

thumb_frontLA QUESTION

Le parti des néodémocraes est-il un mouvement authentique issue des masses et répondant à une nécessité sociopolitique ou bien c’est tout simplement un énième chiffre dans la panoplie des partis vivant et ayant vécu soit dans le confins du mouvement nationaliste progressistes panarabes socialistes soit comme rejetons du despotisme ? Aussi est il important de se demander si ce parti serait en mesure de se démarquer  des autres partis ou non.

L’élite économique marocaine grossit   en général dans la basse cour du makhzen

21294_383607288384850_1474265089_nbenkkiranf
Que la crise marocaine soit due à une élite défaillante est discutable est partiellement vrai. De quelle élite s’agit-il ? Au Maroc par exemple , cette soi-disant élite est sinon contrastée du moins hétérogène . L’ élite économique par exemple évoluent souvent dans les parages du makhzen. Elle grossit souvent dans sa basse cour. Quand elle veut faire la politique, elle est cooptée par les partis dis administratifs. Les ambitions politiques et économiques deviennent étroitement inextricables au détriment des clivages politiques et de toute conscience à même de faire face au dérapage du despotisme. Une contamination a eu lieu au niveau social et au niveau politique. L’Etat encourageait cet amalgame et cette destruction systématique de la conscience et l’exercice politiques.

 L’Etat a mis    ,avec préméditation, en panne tous les ascenseurs sociaux sauf le politique.

Les compétence , la culture , le savoir , la créativité et toute autre voie sérieuse et raisonnable sont méprisées. Et c’était vrai , les politiciens qui avaient et qui ont obtempéré à la volonté du makhzen se sont vraiment enrichis. En fait , la force de l’enrichissement au Maroc n’a d’égale que celle de la pauvreté.

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :