Réponses du Maroc aux allégations du Polisario concernant les ressources naturelles

Question Nationale / Réunion sur les ressources naturelles et l’environnement
Réponses du Maroc aux allégations du polisario
Thématique
Allégation
Réponse
Arguments juridiques
Avis de Hans Corell
Selon H. Corell, l’exploitation est illégale. Le consentement de la population est indispensable.
Pour H. Corell, l’exploitation est légale (paragraphe 24). Son avis parle de la consultation de la population, qui est assurée à travers ses représentants.
Application des Conventions de Genève
L’occupation du territoire implique l’application des Conventions de Genève.
Aucun texte, aucun rapport n’a qualifié la présence du Maroc d’occupation ou n’a formulé d’appréciation sur la légalité de la présence du Maroc.
Accord de Pêche avec l’Union européenne
Le débat au sein de l UE démontre le caractère illégal de l accord de pèche.
Au lieu de s appesantir sur la teneur détaillée des débats, il conviendrait de présenter les conclusions de ces discussions qui démontrent que la Commission et le Conseil ont déjà exprimé une position claire confirmant la légalité de l accorde pêche.
Zone économique exclusive de la « rasd »
La « rasd » a les mêmes droits en termes d’exploration des ressources. Elle a déclaré une zone économique exclusive.
L’avis juridique du Parlement européen stipule clairement que la « rasd » n’est pas un Etat, qu’elle n’est pas partie aux Conventions et notamment celle sur le droit de la mer, et qu’elle n’exerce pas une autorité effective sur le territoire.
Arguments politiques
Cadrage de la réunion
Le Sahara fait partie des 16 territoires non autonomes à décoloniser. La gestion des ressources naturelles devrait être placée sous l’autorité de l’ONU.
Le processus est guidé par des résolutions du Conseil de Sécurité qui n’évoquent ni décolonisation, ni territoire non autonome. Elles appellent, au contraire, à des négociations pour parvenir à une solution politique mutuellement agréée.
L’objectif de l’exercice sur les ressources naturelles est uniquement d’aider et de faciliter la négociation.
Pillage des ressources par le Maroc
Le Maroc pille les ressources abondantes du Sahara
Les ressources du Sahara sont limitées. Réponses tirées des rapports internationaux avec la référence à des statistiques claires et fiables. Exemple : la part des réserves en phosphates de la région du Sahara ne représente que 1,6% des réserves du Royaume. Par ailleurs, 55% des employés du phosboucraa sont originaires des provinces du sud.
Implication de compagnies étrangères
le retrait des compagnies liees avec le Maroc par des contrats d exploration.
Réponse technique détaillée (au cas par cas des compagnies impliquées). Certaines des compagnies citées par le polisario comme s’étant retirées continuent à opérer dans la région (compagnies suédoise et australienne notamment).
Investissements et accords de partenariat
Le Maroc attire les investissements dans la région et multiplie les accords de partenariat.
Oui, le Maroc assume la volonté de garantir le développement de la région et l’épanouissement des populations à travers l’exploitation et la valorisation des ressources de la région. Contrairement à la logique d’assistanat, et de dépendance de la charité d’ONG internationales à Tindouf, le Maroc crée les conditions pour la promotion de l’activité économique et du développement social.
Redistribution des ressources
Le Maroc occupe le Sahara pour profiter et bénéficier de ses ressources
Les ressources dans la région sont très limitées, les seules ressources exploitées sont les phosphates et les produits halieutiques dans des conditions déjà précisées. Les efforts de développement et de solidarité nationale sont largement plus importants.
Marginalisation des sahraouis
Les ressources humaines au Sahara sont marginalisées.
55% des employés de phosboucraa sont originaires du Sahara.
En 1975, l’indice de développement humain était équivalent à celui des PMA et 20 fois inférieur à celui de la métropole espagnole.
En 2008, il était équivalent à celui des pays en développement à revenu supérieur et 1,7 fois plus important que celui du nord du Maroc.
SOURCE : Chris_coleman241

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

2 réponses à “Réponses du Maroc aux allégations du Polisario concernant les ressources naturelles”

  1. Avatar de
    Anonyme

    …la respuesta marroquí es bastante nula; es evidente que siguen leyendo las hojas parroquiales de M6, en otro tiempo de H2, y siguen sin leer las resoluciones de Naciones Unidas que califican de « ocupación  » o incluso de « ocupación persistente » del territorio no autónomo del Sahara Occidental por parte del reino de Marruecos…

  2. Avatar de
    Anonyme

    …la respuesta marroquí es bastante nula; es evidente que siguen leyendo las hojas parroquiales de M6, en otro tiempo de H2, y siguen sin leer las resoluciones de Naciones Unidas que califican de « ocupación  » o incluso de « ocupación persistente » del territorio no autónomo del Sahara Occidental por parte del reino de Marruecos…

  3. Avatar de
    Anonyme

    …la respuesta marroquí es bastante nula; es evidente que siguen leyendo las hojas parroquiales de M6, en otro tiempo de H2, y siguen sin leer las resoluciones de Naciones Unidas que califican de « ocupación  » o incluso de « ocupación persistente » del territorio no autónomo del Sahara Occidental por parte del reino de Marruecos…

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :