Trois fosses communes de Sahraouis découvertes par des experts espagnols

Les travaux du 14ème congrès entamés mercredi dernier, se poursuivent, à huis clos, au camp des réfugiés sahraouis, à Dakhla. Quatre commissions s’y penchent, sur le statut général, du programme d’action, des messages, des recommandations et de la déclaration finale et enfin celle en charge, des élections en vue du renouvellement des membres des structures du Front Polisario. 
Dans son point de presse tenue, hier matin, en marge des travaux du congrès, auxquels prennent part, 2472 congressistes, le porte parole du Congres, Manceur Omar a indiqué, hier matin, que le débat sur le rapport moral a « dominé» la plénière, notamment les questions liées à l’Armée nationale de libération du peuple sahraoui, sur la stratégie militaire à adopter » a-t-il souligné ainsi qu’ « à la place de la jeunesse et son rôle dans les instances dirigeantes du Front Polisario et de la RASD». . 
Aussi il a fait savoir que le débat des congressistes portent notamment sur «l’évaluation » de l’activité diplomatique, notamment au regard de l’adoption par le parlement européen de son rapport sur le Sahara Occidental, « un acquis » a-t-il souligné , pour la lutte du peuple sahraoui et son représentant légitime, le Front Polisario. 
Par ailleurs, trois nouvelles fosses communes ont été découvertes récemment par des experts espagnols a annoncé le président de l’Association des familles des prisonniers et disparus sahraouis, hier, en marge du 14ème congrès du Front Polisario qui tient ses travaux à huis clos, entamés, mercredi dernier, à Dakhla, aux camps des réfugiés sahraouis. « Nous communiquerons davantage sur ces nouvelles fosses communes, une fois le travail entamé sur le terrain est achevé » a indiqué le responsable de l’association précitée, Abdesslam, qui a-t-il ajouté « jusqu’à maintenant dix (10) victimes ont été identifiées dont huit personnes dans la première fosse commune ». 
Il indiquera par ailleurs, que «la plus importante fosse commune enterrent 60 victimes» avant de souligner qu’ «elles ont été enterrées vivantes». 
Plus loin, le même responsable n’a pas manqué d’exprimer le vœux de voire le Secrétaire général des Nations unies, Ban-Ki Moon, lors de sa visite annoncée, pour janvier prochain «procéder à l’ouverture de ce dossier». 

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :