Pour qui le Sahara Occidental est marocain ?

La Cour de Justice de l’Union Européenne vient de se prononcer sur le sujet. Elle a annulé les accords commerciaux avec le Maroc parce qu’ils englobent le Sahara Occidental alors qu’aucun pays de l’Union Européenne ne reconnaît la souveraineté du Maroc sur l’ancienne colonie espagnole. Y compris la France, l’allié historique du Maroc dans ce conflit. 
En acceptant la plainte déposée par les sahraouis, la Cour Européenne reconnaît le Front Polisario comme représentant légitime de la population sahraouie. Un geste qui s’ajoute à celui du Conseil Fédéral Suisse qui a reconnu le Front Polisario comme sujet de droit international et seule « autorité représentant le peuple du Sahara Occidental luttant pour son droit à disposer de lui-même » en acceptant son engagement du 23 juin 2015 à appliquer les Conventions de Genève de 1949 et le Protocole I dans le conflit l’opposant au Royaume du Maroc.
L’ONU, depuis 40 ans continue à revendiquer le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui parce que le Sahara Occidental, aux yeux de la communauté internationale, est un territoire non-autonome en attente d’une décolonisation conforme au droit international.
La société française Total vient d’annoncer la cessation de ses recherches de pétrole dans la région de Bir Enzaran, dans la partie du Sahara Occidental occupéé par le Maroc. AFP signale que la décision de Total arrive à moins de deux semaines de l’arrêt de la Cour Européenne de Justice. Ce qui veut dire que la raison du retrait de la société Total peut être d’ordre juridique puisqu’il s’agit d’un territoire qui n’est pas marocain.
Dans les cartes de Google, le Sahara Occidental est toujours séparé du Maroc par une ligne de démarcation. Dans les écrans des avions qui affichent la trajectoire de l’avion, le GPS écrit El Aaiun et non pas Laayoune.
Donc, personne ne reconnaît la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental, sauf Rachid Nini, Ali Anouzla, Larbi, Ibn Kafka et leurs congénères que j’appelle les Néomakhzéniens parce qu’ils ne sont pas conscients de la partie makhzénienne qui se trouvent en eux. Cette partie qui fait qu’ils méprisent les sahraouis et leur combat historique pour leurs droits. La Partie qui fait qu’ils soutiennent les pratiques répressives exercées par le Makhzen contre la population sahraouie au Sahara Occidental occupéé. La partie qui fait qu’ils haissent l’Algérie pour son soutien aux sahraouis et au droit international dans la question du Sahara Occidental. La partie qui fait qu’ils soient tristes pour tous les derniers développements du conflit sahraoui et qu’ils attribuent à la « mauvaise gestion du palais ». Etc, etc.

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :