La France pointée du doigt par feu président Houari Boumediene

1977, une partie d’un discours du martyr Houari Boumediene sur les relations avec le Maroc et les intentions de la France dans la région. 

Comment la France a voulu profiter de la transition espagnole après le décès du Général Franco, pour poser ses pions dans la région, le Maroc et la Mauritanie et réaliser son rêve hégémonique au détriment des droits légitimes du peuple sahraoui.




« La France officielle n’a pas encore renoncé à ses ambitions colonialistes en Afrique et ses régions d’influence. Lorsque les français disent « l’Afrique pour les africains », veut dire « l’Afrique pour la Francophonie » . L’Afrique doit rester soumise à l’hégémonie française. La France n’a pas renoncé à la stratégie des intérêts en Afrique, en particulier en Afrique du Nord . Nous avons vu comment le gouvernement français s’activait sérieusement et faisait des pressions sur le gouvernement espagnol de l’époque pour qu’elle livre le Sahara Occidental à ses alliés et ses pions. 
Ce sont des faits connus de tous. La France qui a colonisé notre pays pendant plus d’un siècle et un quart de siècle a profité de cette crise enclenché en Afrique du Nord et au Sahara Occidental pour livrer des armes en vue de réarmer l’armée marocaine. Vous avez tous entendu le projet de Marrakech pour le réarmement de l’armée marocaine. Non pas pour défendre les frontières du Maroc frère, mais pour d’autres intentions préméditées faisant partie de la stratégie française. Oui, beaucoup d’armes ont débarquées et continuent de débarquer au Maroc. Le gouvernement français derrière tout cela. Le gouvernement de ce pays qui a assassiné le dixième de la population de ce pays, n’a pas encore oublié. Elle est mangée par la rage de voir un peuple avec la tête en haut. Un peuple qui se construit. C’est la réalité. Nous avons, à plusieurs reprises, attiré l’attention des autorités françaises, en particulier la plus haute autorité, en leur disant qu’il suffit avec la guerre d’Algérie. Vous nous avez fait la guerre pendant 8 ans, vous avez tué un million et demi de personnes. Ca suffit. Où est-ce que vous allez avec ces armes ? Un jour viendra où nous parlerons de ce sujet parce qu’il y a un banquier qui livre l’argent. Le Maroc n’a pas pour acheter toutes ces armes. Mais il y a un sponsor qui lui livre les dollars. Et la France livre les armes. Dans le but d’imposer un colonialisme d’un nouveau genre. 
Si nous ne regardons pas ce problème en face, il est possible que cette campagne de brouillard et de fumée cache la vérité. L’histoire de l’enlèvement des coopérants de Zouérate n’est qu’une campagne de brouillard pour cacher cette réalité. La France officielle, et je ne dis pas le peuple français parce que nous avons des amis dans ce pays, et il y a des forces qui ne sont pas d’accord avec la politique suivie par le gouvernement français. Permettez-moi, chers frères, étant donné la gravité de la situation, d’être sincère avec vous et avec ma conscience. 
Les accords d’armement ont commencé plus précisément depuis la crise du Sahara Occidental et non pas depuis 1973, comme prétendu par le roi du Maroc. Parce que, après 1973, nous avons vu ce qui s’est passé au Maroc. A l’époque, le Maroc ne pensait pas à réarmer l’armée marocaine. Au contraire, il pensait à la manière de le désarmer. Et, effectivement, elle a été désarmée. Par conséquent, il ne faut pas manipuler l’histoire. Les faits doivent être dits. 
Comme j’ai dit, j’en ai parlé, personnellement, le président français, sur les dangers de cette politique. Je voyais où il allait. Son stratégie est d’avoir une zone d’influence. Et elle ne peut exister que dans les pays africains francophones. Elle ne peut être en Amérique Latine, en Asie, même pas en Europe. Cette zone d’influence s’étend du Maroc en Mauritanie, au Sénégal et d’autres pays d’Afrique. 
Les français disaient que la crise du Sahara Occidental a été provoquée par l’Algérie. Par moi, personnellement. C’est la propagande brandie par le Maroc et la France de la droite. Que j’étais derrière cette crise. Que je n’avais pas le soutien de la direction et du peuple de ce pays. Pour des raisons personnelles j’ai créé ce problème. Je ne réponds pas à cela. Les réponses étaient claires et nettes. Dans les mitings, les manifestations, les marches organisées dans ce pays. Dans les derniers jours et il ya quelques mois. Mais il y a des gens qui ont des yeux qui ne voient pas et des oreilles qui n’écoutent pas. Ce qu’il qualifiait de crise provoquée s’est transformée en une véritable guerre. La propagande qui prétendait qu’il s’agissait d’un petit peuple, peu nombreux, un peuple nomade qui ne sait même pas ce qui veut dire « indépendance ». La même chose qu’on entendait lors de la crise des Comores. Elle a essayé de séparer l’île de Mayotte pour des raisons colonialistes. Quelle a été la position de l’Algérie dans cette affaire ? Avons-nous un sentiment d’inimitié envers le peuple marocain ? Jamais ! Celui qui y pense a tort ! Ils ont dit que le peuple marocain nous aidé dans le passé et que nous sommes des ingrats. Nous avons offert des sacrifices pour la libération du peuple marocain. Il y a encore gens ici présentes dans cette salle qui savent comment les marocains nous ont laissé tomber. Ce n’est pas le peuple marocain qui nous a laissé tomber lors de la guerre de libération. Après nous être mis d’accord pour faire la guerre jusqu’à l’expulsion du colonialisme français, ils ont signé des accords avec ce dernier. Et le peuple algérien est resté seul dans le champ de bataille menant le combat avec courage. Si on fouille minutieusement l’histoire, on verra que nous avons payé très cher. Le dixième de notre population. Huit ans de guerre, d’exode, assassinats, emprisonnement alors que d’autres menaient la belle vie. Notre espoir était que le combat continue pour libérer le Maghreb Arabe, pour l’édification d’un Maghreb arabe bâti sur l’intérêt des peuples. Mais l’intérêt colonial et l’intérêt des classes a empêché la réalisation de cet objectif et ce rêve ».
Traduction non officielle : Diaspora Saharaui

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

4 réponses à “La France pointée du doigt par feu président Houari Boumediene”

  1. Avatar de

    Boumédiène, rahmatou Allah aalih, fut assassiné par le lobby Occidentalo-sioniste avec la complicité de traîtres parce qu'il voulait libérer le monde Arabo-musulman, voire le tiers-monde, de l'emprise de ce lobby. Boumédiène, donc, ne pouvait être que pour l'indépendance du peuple Sahraoui. Boumédiène par sa perspicacité extraordinaire voyait où voulait en arriver la France colonialiste. Par son assassinat, ce lobby a repris le controle, sous une forme plus vicieuse que la colonisation, de tout le Maghreb, du Monde Arabo-musulman et du reste du Monde. Son assassinat fut le prélude à la troisième guerre mondiale que subit actuellement le Monde Arabo-musulman.cblDebourguel

  2. Avatar de

    vive le peuple Sahraoui, libre et indépendant!Lb

  3. Avatar de

    Boumédiène, rahmatou Allah aalih, fut assassiné par le lobby Occidentalo-sioniste avec la complicité de traîtres parce qu'il voulait libérer le monde Arabo-musulman, voire le tiers-monde, de l'emprise de ce lobby. Boumédiène, donc, ne pouvait être que pour l'indépendance du peuple Sahraoui. Boumédiène par sa perspicacité extraordinaire voyait où voulait en arriver la France colonialiste. Par son assassinat, ce lobby a repris le controle, sous une forme plus vicieuse que la colonisation, de tout le Maghreb, du Monde Arabo-musulman et du reste du Monde. Son assassinat fut le prélude à la troisième guerre mondiale que subit actuellement le Monde Arabo-musulman.cblDebourguel

  4. Avatar de

    vive le peuple Sahraoui, libre et indépendant!Lb

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :