Grossière manip

» Mais pourquoi diantre balancer un pareil mensonge, si ce n’est que pour souhaiter que l’Algérie coopère plus avec ses voisins ? Il est de notoriété publique que l’Algérie le fait avec toute la bonne volonté du monde, même s’il est hors de question que les frontières terrestres avec le Maroc soient rouvertes avant que cette question (supplique de la part de Rabat) ne soit traitée dans un cadre globale, incluant la lutte contre le terrorisme, la contrebande et le trafic de drogue, ainsi que le règlement de la problématique sahraouie dans le strict respect du droit international… »
Par Mohamed Abdoun :
Rabat, désormais dos au mur par la communauté internationale concernant sa politique colonialiste exercée au Sahara Occidental, et dont les produits sont carrément boycottés par la communauté européenne, ne sait franchement plus quoi inventer pour se sortir de ce mauvais pas. 
Le dernier, sans doute, avant que le peuple sahraoui ne puisse enfin jouir de son droit à l’autodétermination, sous peine de reprise du conflit armé dans le très proche avenir. Il semble que les conseillers de Mohamed VI, en mal d’inspiration, aient ainsi décidé de verser dans la diversion, pour grossière et insipide qu’elle fut. Chemin faisant, ils donnent l’air d’avoir fait leur (et leurre surtout) cette maxime selon laquelle plus une couleuvre est grosse et plus elle a de chance d’être avalée, intégralement gobée. 
Le serpent nous vient, donc, du journal » Maroc Hebdo « , réputé très proche du Makhzen. Celui-ci, toute honte bue, ose publier une interview d’un certain Abdelhak Khiame. Celui-ci n’est rien moins que le directeur, tenez-vous bien, du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ). Le journal, avant de nous asséner sa vérité « , prend le soin de souligner perfidement que le responsable sécuritaire en question serait, je cite » l’un des hommes les mieux informés du royaume « . Sic. 
Mais de quoi retourne-t-il au juste ? Je vous le donne en mille : à en croire cet individu, donc, que je cite encore, » l’organisation d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) contrôle tout le sud de l’Algérie « . Oui, vous avez bien lu. A l’en croire, cette organisation terroriste, contrôlerait tout le sud algérien, c’est-àdire à peu près les deux tiers de l’ensemble du territoire national. Si la vie continue de s’y dérouler normalement, si les forces de l’ANP réalisent au quotidien des saisies d’armements et des arrestations de contrebandiers aux frontières, toujours aux frontières, si l’autorité de l’Etat n’a jamais été aussi présente, sans être oppressante pour autant, c’est que l’AQMI se fait sans doute discrète, carrément fantomatique, si l’on veut continuer de croire ce bonhomme. 
Mais pourquoi diantre balancer un pareil mensonge, si ce n’est que pour souhaiter que l’Algérie coopère plus avec ses voisins ? Il est de notoriété publique que l’Algérie le fait avec toute la bonne volonté du monde, même s’il est hors de question que les frontières terrestres avec le Maroc soient rouverte avant que cette question (supplique de la part de Rabat) ne soit traitée dans un cadre globale, incluant la lutte contre le terrorisme, la contrebande et le trafic de drogue, ainsi que le règlement de la problématique sahraouie dans le stricte respect du droit international, conformément aux nombreuses résolutions internationales prises dans ce sens, abondant toutes dans le sens du droit du peuple sahraoui à la tenue d’un référendum d’autodétermination. Pour qui sait que le Maroc est le plus gros producteur et exportateur de drogue, et que cela se fait avec la complicité des services de sécurité de sa majesté Mohamed VI, il est à peu près certain que le sieur Abdelhak Khiame, avant de nous asséner ses » pathétiques vérités « , ne semble pas avoir fumé que de la moquette.
M. A.
http://www.tribunelecteurs.com/grossiere-manip/

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :