Maroc : Où va le roi?

Maroc, Algérie, Sahara Occidental, Front Polisario, Wikileaks, AQMI, Etats-Unis

Les tares du Maroc, cet allié sûr et inconditionnel des grandes puissances occidentales, sont sur la place publique. Les diplomates américains qui, sans doute ne tarissent pas d’éloges au royaume lorsqu’ils sont face à des responsables du Makhzen, transmettent l’amere vérité à leur hiérarchie à Washington. Ainsi, le site Wikileaks, nous apprend ce que se disent les américains de leur allié de toujours. Nous découvrons à la lecture de ces «révélations» des cadres marocains, totalement déconnectés de la réalité du monde, convaincus d’une collusion entre l’AQMI et le Front Polisario, persuadés de la volonté de l’Algérie de se doter l’arme nucléaire, craignant le programme nucléaire iranien et entassant l’essentiel de leurs troupes dans le Sahara, de peur d’une résurgence de la guerre. Le site wikileaks nous apprend que la colère gronde au sein de l’armée de sa majesté, que celle-ci, mal équipée, peut imploser à tout moment.

Bref, le portrait que dépeignent les diplomates US de leur grand allié au Maghreb est très peu flatteur. Il ressort des câbles rendus publics, que le Maroc et les Etats-Unis entretiennent des rapports, quelque peu, bizarres. Nous avons d’un côté une hyper puissance qui joue au grand frère, mais sans rien faire pour arranger la situation d’un royaume en déphasage totale avec la réalité, et de l’autre, un petit pays, doté d’une courte vision qui se convainc de sa prétendue puissance dans le discours «diplomatique» de ses amis américains.

En un mot, comme en mille, les «révélations» de Wikileaks nous apprennent ceci d’important, c’est qu’il ne sert à rien de s’adosser à des puissances occidentales, ces dernières n’étant pas là pour nous aider, mais juste pour gérer au mieux leurs intérêts. Car, si l’objectif des américains étaient réellement d’aider le Maroc ils lui auraient conseillé de permettre l’autodétermination du Sahara occidental et aider à la construction véritable de l’UMA. Mais comme l’intérêt des USA est ailleurs, ce discours n’a pas dépassé le stade des câbles. Maintenant les marocains moyens savent où va leur roi. Le savait-il lui-même? Force est de constater que non. 

Ouest Tribune, 4/12/2010


Publié

dans

,

par

Commentaires

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :