Après la chute de Moubarak, le Maroc dans l’œil du cyclone

La chute de Moubarak aura un effet très important le 20 février prochain sur la manifestation convoquée par la jeunesse marocaine. Tout comme Moubarak, le soutien français, américain et du lobby sioniste ne sera pas de grande aide. En particulier, si on tient en compte que les régimes tombés jusqu’à présent sont les plus proches d’Israël, classification dont le Maroc fait partie.

Qu’on le veuille ou non, Wikileaks a joué un rôle très important dans le déclenchement des derniers évènements. Les messages secrets de la diplomatie américaine ont fait tomber Ben Ali en Tunisie et Moubarak en Egypte. L’ambassadeur américain avait déclaré que le régime et la famille de Ben Ali gouvernait la Tunisie comme « une mafia ». Ces messages n’ont pas épargné le Maroc, où des scandales épouvantables ont été dénoncés.

Pour rappel, les câbles américains avaient indiqué qu’au Maroc, les affaires ne sont possibles qu’avec la corruption du Makhzen : « Les principales institutions et les procédés de l’Etat marocain sont utilisés par le palais pour contraindre et demander des pots-de-vins dans le secteur immobilier »,  révelait un câble. « Même si les pratiques corrompues existaient pendant le règne de Hassan II, avec Mohamed VI, elles ont acquis un caractère plus institutionnel » ajoute-t-il. Et Il signale que certains des proches de Mohamed VI font preuve d’une « gourmandise honteuse ».

Pire encore, un rapport de l’ambassade U. S. à Rabat révèle l’implication du régime marocain dans les opération de soutien aux activités des trafiquants de drogue, soit en fermant l’œil sur les activités de ceux-ci, soit en s’attaquant aux éléments des services de sécurité qui luttent contre la contrebande de la drogue. Ainsi le rapport cite, parmi d’autres détails, un responsable de la police marocaine à Casablanca qui a été muté dans la ville d’El Aaiun, capitale occupée du Sahara occidental, après avoir implicitement accusé le régime du Makhzen d’être derrière la mafia de la drogue. 

Dans un régime pareil, il n’est pas étonnant de voir la pauvreté atteindre un 30% de la population marocaine, 45% d’analphabétisation et un revenu annuel misérable qui ne dépasse pas 4.700 dollars. Des réalités qui font que les regards soient, maintenant, dirigés vers le Maroc qui sera, certainement, le prochaine fiche domino à tomber dans cette impressionnante vague de chutes des dictatures arabes qui aura, sans aucun doute, un effet très favorable à la question du Sahara Occidental, un conflit en attente, depuis plus de 35 ans, d’une solution favorable au peuple sahraoui. Et non pas une solution favorable aux visées hégémoniques du Maroc et de la France.


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

3 réponses à “Après la chute de Moubarak, le Maroc dans l’œil du cyclone”

  1. Avatar de Anonyme
    Anonyme

    Mais tout le monde sait que MOHAMED 6 est un dictateur ! son père Hassan2 a fait un massacre sur son propre peuple et la fait taire avec la complicité de la France !

  2. Avatar de Anonyme
    Anonyme

    Arreter de lui baiser les pieds a cet imbecile qui vous ruine le pays et la santé Prener plutot vos pieds et lui en mettre un grand coup dans le cul pour qu'il degage on va bientot voir si vous avez autant de c.. que de bla bla

  3. Avatar de elguif

    le roi mohamed 6 n'est pas comme son pére, il lutte pour changer le pays.Ce n'est pas sa faute si ya la corruption …., moi je pense que c'est le gouvernement qu'il faut changer, la constitution et pas NOTRE ROI

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :