Italie : une politicienne révèle comment le Maroc utilise des jeunes prostituées pour recruter des lobbyistes

Nombreux sont ceux qui se demandent pourquoi l’ensemble de la presse et des élites françaises sont trop complaisants à l’égard du Maroc. Alors que pour l’Algérie ils vomissent les pires des critiques, pour le royaume médiéval des Alaouites ils ne réservent que des adulations et des compliments.

Les connaisseurs du sujet savent trop bien que les Français sont tombés dans le piège des orgies nocturnes et des soirées arrosées du palais de La Mamonia. Dans les années 1980, l’actuel directeur de l’Institut du Monde Arabe, Jack Lang, qui a empêché il y a quelques semaines la chanteuse sahraouie Aziza Brahim de se produire, a largement occupéla une de la presse française. Il aurait été pris en flagrant délit de pédophilie à Marrakech. Il a aurait été arrêté par la police marocaine et libéré après une intervention du palais marocain. À l’époque, il était ministre de la Culture.

militanteLe mystérieux hacker Chris Coleman nous a fourni la preuve que les Marocains organisait ces programmes de séduction en prenant en charge tous les frais et coûts. Pour ceux qui ne visitent pas le Maroc, une Marocaine résidente et ancienne députée en Italie apportent des détails sur l’une des méthodes des ambassades marocaines en Europe pour gagner la sympathie et le soutien des personnalités du monde politique et culturel.

En Italie, Imane Fadil, modèle d’origine marocaine, est décédée le 1er mars. Lorsqu’elle a été hospitalisée, elle a déclaré que quelqu’un l’avait empoisonnée. Les services de sécurité italiens ont trouvé des traces de produits chimiques toxiques dans son sang.

Imane Fadil a été un témoin clé dans le procès de l’ancien Premier ministre Silvio Berlusconi pour abus de pouvoir et incitation à la prostitution de mineurs dans le Rubygate, pour laquelle il a été condamné le 24 juin 2013 à 7 ans de prison et à l’interdiction à vie de toute fonction publique. En 2015, la Cour suprême italienne a confirmé l’acquittement du dirigeant de Forza Italia en partageant l’avis de la Cour d’appel, qui a jugé que Berlusconi n’avait aucune raison de savoir que les filles étaient mineures à l’époque.

Selon Souad Sbai, président de l’Association des femmes marocaines en Italie, l’ambassade du Maroc à Rome a manipulé ces jeunes Marocaines en vue d’organiser des soirées où le sexe et l’alcool était roi. Les filles arrivent comme stagiaires à l’ambassade du Maroc à Rome. Elle leur fournit des appartements luxueux qu’ils ne peuvent se permettre nulle part ailleurs en Italie et là, elles sont utilisés comme hameçon dans la récolte de lobbyistes.

Lorsque l’une d’elles tente de se débarrasser de ce milieu, elle est persécutée par les autorités marocaines. Même se elles retournent au Maroc pour se cacher, ils finissent par les retrouver, dit Sbai.

Dans une interview à la presse italienne, Sbai accuse directement et sans hésitation l’ambassade du Maroc. « Il y a des responsabilités dans les milieux de la haute diplomatie marocaine avec lesquels Imane a travaillé. Je suis ces histoires depuis 2010. Beaucoup de belles filles marocaines, comme Ruby, comme elle, sont arrivées en Italie ces dernières années et il est facile d’imaginer ce qu’il faut faire. Réunions, films, chantage. Cela n’est pas arrivé seulement à Berlusconi. Il est connu et son histoire a été révélée, mais de nombreuses personnes de haut niveau ont été chantées et menacées « , a-t-elle déclaré. « Imane a probablement voulu faire marche arrière, elle est devenue un problème et ils l’ont éliminée. « Mais il n’y a pas qu’elle, a-t-elle ajouté. Deux de celles qui ont quitté cet environnement sont venues nous demander de l’aide, d’autres sont retournées se cacher au Maroc, mais tôt ou tard ils les retrouvent. C’est pourquoi nous aussi, avec l’Association des femmes marocaines d’Italie, nous deviendrons partie civile si, comme je l’espère, un procès est organisé pour la mort d’Imane », a déclaré Mme Sbai.

Tags : Maroc, lobbying, lobby, Makhzen, prostitution, ambassa de Rome, chantage, Sahara Occidental,


Publié

dans

par

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :