Le Maroc perd jusqu’à 2,45 milliards de dollars en raison de l’évasion fiscale et de la fraude de multinationales

Le Maroc envisage des mesures pour augmenter les recettes fiscales

Source : Reuters, 05/05/2019

RABAT, 5 mai (Reuters) – Le gouvernement marocain envisage d’introduire de nouvelles mesures pour augmenter l’assiette fiscale afin d’alléger la pression fiscale sur la classe moyenne et d’augmenter le financement des services sociaux, a déclaré le ministre des Finances, Mohamed Benchaaboun.

Les mesures visent à amener les riches à payer leur « juste » part d’impôt, ainsi qu’à lutter contre l’évasion fiscale et la fraude, a déclaré Benchaaboun samedi à la fin d’une conférence nationale sur la fiscalité.

Selon les données du ministère des Finances, l’impôt sur le revenu est perçu de manière disproportionnée avec 73% des revenus provenant de l’imposition des salaires,.

« La contribution moyenne d’un salarié est cinq fois plus élevée que celle d’un travailleur indépendant », a déclaré Benchaaboun. « Cette situation va à l’encontre du principe de justice fiscale, qui devrait être modifié en mettant en œuvre le principe d’égalité des revenus, des impôts et des taxes. »

Le Maroc a collecté 149,8 milliards de dirhams de recettes fiscales nettes en 2018, en hausse de 4,6% par rapport à 2017, a annoncé l’administration fiscale.

Le système fiscal de ce pays d’Afrique du Nord souffre d’une forte concentration: selon les chiffres officiels, 50% de l’impôt sur le revenu, de l’impôt sur les sociétés et de la TVA combinés sont acquittés.

Un pour cent des entreprises représentent 80 pour cent des recettes de l’impôt sur les sociétés.

Le Maroc perd jusqu’à 2,45 milliards de dollars en raison de l’évasion fiscale et de la fraude de multinationales, a déclaré Oxfam dans un rapport lundi dernier.

Les recommandations de la conférence, qui établiront des principes directeurs pour les futures lois de finances, incluent l’établissement de la neutralité de la taxe sur la valeur ajoutée, la progressivité fiscale ainsi que le regroupement des taxes locales et parafiscales dans un code unique.

Le Maroc, le pays le plus inégal d’Afrique du Nord, devrait également imposer un impôt sur la fortune afin de combler le fossé entre riches et pauvres, a déclaré à Reuters Asmae Bouslamti, experte à Oxfam. (Reporté par Ahmed Eljechtimi et édité par Leslie Adler)

Tags : Maroc, taxes, fiscalité, recettes, fraude, évasion fiscale, finances, impôts,


Publié

dans

par

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :