Le Maroc ou le suplice quotidien des africains

Selon des médias espagnoles, des inconnus ont sauvagement agressé un camp d’immigrants subsahariens installe dans la banlieue de Tanger.

Des images témoignent du traitement infligée aux africains qui attendent une chance de regagner l’Europe. L’AMDH, une ONG des droits de l’homme marocaine, mène depuis des années un travail d’alerte sur le violence dont sont victimes les immigrés africains qui attendent de traverser le Détroit de Gibraltar.

Selon l’AMDH, « au moment où les autorités marocaines se vanter d’avoir avorté 30.000 tentatives de migration, les gangs criminels continuent à attaquer et agresser les migrants » dans le cadre d’une politique d’harcèlement menée à travers des groupuscules armés de couteaux et de batôns.

« En voyant les violations commises chaque jour par les autorités marocaines contre les migrants sub-sahariens, ces gangs criminels considèrent les migrants comme une proie facile: ils ne peuvent pas déposer une plainte parce qu’ils seront arrêtés et réprimés et même si la plainte est déposée, elle n’aura jamais de suite », affirment les oenegés.

Le fait qu’ils ont publié des images des blessures vise à attirer l’attention sur les crimes de ces bandes armées afin de demander aux autorités d’intervenir pour protéger tous les migrants. La brutalité des images aurait conduit à l’ouverture immédiate d’une enquête, au contraire, il n’a pas encore commencé.

Un grand nombre des personnes touchées à ce jour par les organisations sociales et d’autres ont reçu des points de traitements médicaux. Au lieu de cela, il y a ceux qui ont fui le camp attaqué, blessé, sans aide, de peur d’être arrêtés et trouvés en situation irrégulière au Maroc. Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de condamnation des groupes politiques et les personnes impliquées dans ces événements n’ont pas été inquiétés.

Tags : Maroc, migration, subsahariens,


Publié

dans

par

Étiquettes :

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :