CAN 2019 : RASD-Maroc (1-0)

Après avoir longtemps menti au peuple marocain sur les acquis diplomatique du Maroc au niveau du continent africain, Le Caire remet Rabat face à la réalité.

En effet, à la capitale égyptienne , la présence du drapeau de la RASD parmi le reste des pays membres de l’Union Africaine met à nu la propagande véhiculée par le Makhzen en vue de dissimuler la plus grande défaite diplomatique de la monarchie alaouite qui est le fait d’être contraint à retourner à l’organisation panafricaine et de voir le roi du Maroc assis à côté du président sahraoui Brahim Ghali.

Aujourd’hui vendredi, Mohammed VI doit se rendre à la mosqué pour la prière traditionnelle du jour saint des musulmans, mais sa concentration sera perturbée par un événement parallèle qui se déroule au Caire : l’ouverture du premier match de la Coupe Africaine de Football (CAN) dont les Lions de l’Atlas sont les champions en titre.

Officiellement, le premier match aura lieu ce soir entre l’Egypte et le Zimbabwe, mais il a été estompé par un autre match qui se joue au niveau médiatique entre le Maroc et l’Egypte au sujet de la présence du drapeau de la RASD dans le clip d’annonce de la CAN. Le match a été remporté par les sahraouis puisque l’Egype n’a pas procédé au retrait du drapeau du Sahara Occidental.

Ainsi donc, le « fantôme » sahraoui poursuit le Maroc partout où il va. Si au niveau interne, le Makhzen peut compter sur le soutien aveugle des marocains toutes couches confondues, ce n’est pas le cas au niveau international où les autorités marocaines et leurs sujets se heurtent à chaque fois à l’amère réalité : Aucun pays ne reconnaît leur prétendue souveraineté sur le terrritoire du Sahara Occidental. Même avec le soutien de la France et les Etats-Unis à leur plan d’autonomie !

La fête des Lions de l’Atlas a été ainsi gâchée par la cause sahraouie et son drapeau sacré qui a été conçu par ses braves enfants et non par le Maréchal Lyautey.

Comme dans d’autres occasions, les sujets de Sa Majesté ont été en effet désagréablement surpris de découvrir que les autorités égyptiennes ont bien pris le soin de mettre en évidence les lignes de démarcation entre le Maroc et la RASD, démarcation remarquablement mise en valeur par les couleurs du drapeau sahraoui.

Les téléspectateurs ont pu voir dans le clip officiel accompagné d’une chanson interprétée par le chanteur égyptien Hakim, aux côtés des artistes nigérian Femi Anikulapo-Kuti et ivoirienne Dobet Gnahoré,  une vidéo de plus de 4 minutes où la république sahraouie y est bien mise en évidence sur la carte avec ses couleurs.

Tags : Sahara Occidetal, Maroc, Front Polisario, CAN 2019, Le Caire, football, drapeau sahraoui,


Publié

dans

par

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :