Allemagne : Deux juifs agressés par un marocain

Allemagne: un Marocain accusé d’avoir craché et insulté des Juifs

La police allemande a annoncé avoir arrêté temporairement un Marocain accusé d’avoir menacé, insulté et craché contre deux Juifs dans la ville de Hambourg, dans le nord du pays.

La police a déclaré vendredi dans une déclaration que le jeune homme âgé de 45 ans insultait les deux hommes juifs jeudi près de l’hôtel de ville quand ils ont appelé un policier proche pour obtenir de l’aide. Lorsque l’officier a confronté le Marocain, il a d’abord tenté de s’enfuir, puis s’est tourné vers les deux hommes et leur a craché dessus.

La police a déclaré que l’homme, qui parlait arabe et allemand, avait résisté et devait être menotté.

Les médias locaux ont identifié les victimes comme étant un rabbin et un membre bien connu de la communauté juive qui quittaient la réunion avec des responsables de la ville.

Le suspect, dont le nom n’était pas conforme aux lois sur la protection de la vie privée, a été libéré pendant le déroulement de l’enquête.

Selon Die Welt, deux représentants de haut rang de la communauté juive de Hambourg ont été menacés verbalement et ont craché dessus au Rathausmarkt. L’auteur présumé serait apparemment un Marocain âgé de 45 ans. La communauté juive a confirmé l’attaque de jeudi contre le rabbin Shlomo Bistritzky et le membre du conseil d’administration Eliezer Noe. Tous deux étaient clairement reconnaissables en tant que Juifs à travers leurs vêtements.

D’après Shlomo Bistritzky, l’agresseur était venu avec un collègue directement d’un petit-déjeuner officiel du Sénat dans les locaux de l’hôtel de ville avec le premier maire, Peter Tschentscher, lorsque l’homme les a salués pour la première fois avec «Shalom», puis a dit quelque chose qui ressemblait indubitablement à une menace. Ils se seraient alors tournés vers lui. « A ce moment-là, il a tendu la main sous sa chemise, a sorti quelque chose qui ressemblait à un couteau et nous a menacés verbalement », a déclaré Bistritzky. L’attaquant a ensuite sorti un briquet de sa poche et s’est dirigé vers eux avec une flamme enflammée, a commencé à les insulter et à leur cracher dessus.

Les personnes attaquées ont demandé de l’aide à un policier qui était en service à la mairie. Lorsque le policier a voulu affronter le Marocain, il a d’abord tenté de s’enfuir. Cependant, il s’arrêta cependant et courut de nouveau sous une forme très agressive vers Bistritzky et Noe et cracha de nouveau sur elle. Le policier est intervenu et a tenté d’empêcher le Marocain de continuer à s’indigner. « Il s’est comporté de manière très agressive et n’a pas répondu au fonctionnaire. Il a donc menacé d’utiliser un spray au poivre » (journal Bild). Afin de maîtriser l’agresseur, l’agent a finalement dû menotter l’agresseur. Le policier a toutefois réussi très difficilement à recourir à la force physique violente.

Bien que le coupable soit maintenant ligoté, il a continué à cracher. Finalement, d’autres policiers du commissariat de police de l’hôtel de ville voisin ont été forcés de mettre un garde-langue sur l’agresseur. L’homme a été arrêté. Toutefois, l’accusé a été renvoyé dans les deux heures suivant l’achèvement de l’enquête criminelle. On dit qu’il n’y a pas de motif de détention pour les autorités de l’État responsables. Détermine maintenant la protection de l’état de la ville hanséatique. Le Marocain vivrait en Basse-Saxe. « Selon des rapports non confirmés, il applique comme psychologiquement évident ».

Source : Asociated Press, Die Welt

Tags : Maroc, Allemagne, juifs, antisionisme, judaïsme,


Publié

dans

par

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :