Sahara occidental: Nouvelles attaques contre les bases militaires marocaines

Les unités de l’Armée populaire de libération sahraouie (APLS) poursuivent leurs attaques ciblant les bases et les positions des forces de l’occupation marocaine, le long du mur de la honte dans la zone d’El-Guerguerat, selon le ministère de la Défense sahraouie. 

Le ministère a précisé dans son communiqué militaire n 37, que «l’Armée sahraouie a ciblé des positions de l’armée d’occupation marocaine dans la région d’Al-Chidhmiya dans le secteur de Mahbés, et a mené un bombardement qui a visé des positions ennemies dans la zone ou Adhim Umm Adjloud du secteur Awserd». Le département sahraoui a ajouté que « ‘armée a également mené des bombardements contre les positions marocaines dans la zone de Bennekarat du secteur de Smara, et un bombardement qui a ciblé les forces d’occupation dans la zone de Ross Oodiat du secteur d’Al-Farsiya». «Un autre bombardement a visé les positions marocaines dans le zone d’Adhim Umm Adjloud, du secteur Awserd, et un bombardement qui a visé la zone de Ross Sbtis dans le secteur de Mahbés et dans le secteur Smara».
«Les attaques ciblées de l’APLS se poursuivaient causant des dégâts considérables, matériels et humains, dans les rangs des forces d’occupation marocaines, le long du mur de la honte», a conclu le communiqué. Pour rappel, les forces d’occupation marocaines ont violé le cessez-le-feu signé en 1991 avec le Front Polisario sous l’égide de l’ONU, suite à une attaque militaire contre des civils sahraouis dans la région d’El Guerguerat le 13 novembre en cours, une région considérée par l’ONU comme étant une région désarmée. Le Front Polisario, représentant légitime du peuple sahraoui riposte depuis à cette énième agression marocaine. Le Front Polisario appelle en outre à trouver une solution durable au conflit du Sahara occidental basée sur l’autodétermination des sahraouis. Mais la décision du président américain sortant, Donald Trump, de reconnaitre la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental complique la tâche. Heureusement cette décision unilatérale est restée isolée. La communauté internationale, l’ONU en particulier, reste attachée à une solution juste est durable.
Le représentant du Front Polisario auprès de l’ONU, Sidi Mohamed Omar, a affirmé samedi dernier que la décision du président américain sortant viole la charte des Nations unies et ses résolutions, assurant qu’elle n’est pas en adéquation avec la politique traditionnelle des Etats Unis en ce qui concerne le Sahara occidental. «La décision prise par le président Donald Trump viole la Charte des Nations unies et les résolutions de l’ONU, y compris les résolutions du Conseil de sécurité que les Etats-Unis eux-mêmes ont rédigées et approuvées au cours des dernières décennies», a déclaré Sidi Mohamed Omar dans une lettre adressée aux Nations Unies. «Cette regrettable proclamation s’éloigne également de la politique américaine traditionnelle à l’égard du Sahara occidental», a-t-il conclu. Pour sa part, la militante sahraouie, Aminatou Haidar estime que le Maroc «maladroit», gère avec «improvisation» la situation au Sahara occidental. «Je crois vraiment que les autorités marocaines ne savent plus comment agir pour faire face à la situation d’occupation qu’ils gèrent avec beaucoup de maladresse, de violence, et d’improvisation au Sahara occidental», déplore, le prix Nobel alternatif 2019, dans un entretien accordé au site électronique la Patrie News. «Les gens croient peut-être que les autorités d’occupation marocaine savent ce qu’ils sont en train de faire dans leur colonie, mais ce n’est pas le cas», a-t-elle ajouté.
Sud Horizons, 20 déc 2020

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :