Sahara Occidental : le peuple sahraoui ne capitulera jamais

Depuis plusieurs années, les grands de ce monde ont décidé d’offrir le territoire du Sahara Occidental au Maroc en guise de récompense pour ses actes de serviteur loyal aux desseins impérialistes dans la région du Maghreb. Même au détriment de la légalité internationale.

C’est dans ce contexte que toutes les résolutions du Conseil de Sécurité pointent vers l’imposition de la pseudo-solution basée sur l’octroi aux sahraouis d’une prétendue autonomie de la part d’un régime qui n’a jamais respecté ses engagements ni les moindres principes des droits de l’homme et de démocratie. Théoriquement, pour des raisons de sécurité. Dans la réalité, les puissances mondiales, la France et les Etats-Unis plus précisément, lorgnent les nombreuses richesses du territoire.
En tant qu’instrument parasité par ces puissances, l’ONU tourne le regarde sur les pratiques d’un autre âge que les autorités marocaines utilisent pour museler la population sahraouie dans les territoires occupés. Une population enfermée dans une prison à ciel ouvert interdite aux journalistes, aux ONG et à tous les visiteurs qui n’ont pas l’intention de louer l’occupation marocaine.
Assuré par le silence criminel de la communauté internationale et la protection de la France colonialiste, le Maroc se permet les pires violations des droits de l’homme dans un territoire classé non autonome par les Nations Unies.
Ulcérées par la décision du Front Polisario de reprendre la lutte armée en vue de mettre fin au statu-quo imposé au peuple sahraoui dans le but de l’amener à capituler, les autorités marocaines ont décidé d’assouvir leur vengeance sur la population civile sahraouie qui tente de s’exprimer sur son sort et sa situation tragique.
Ainsi, après avoir arraché un oeil à l’activiste des droits de l’homme Sultana Khaya, elle se retrouve désormais emprisonné chez elle sous le régime de la résidence surveillée, entourée et harcelée par les bourreaux du roi Mohammed VI.
Cette situation est le produit des mauvais calculs des protecteurs de la monarchie médiévale et sanguinaire du Maroc qui rêvent de voir le peuple sahraouie déposer les armes. Rêver, c’est un droit légitime et gratuit, mais il reste, quand même, un rêve qui dans ce cas ne sera réalisera jamais puisque les sahraouis sont déterminés, maintenant plus que jamais, à en découdre avec cet Etat qui, malgré ses accointances avec le terrorisme et le trafic de drogues, reste le chouchou de l’Occident.
Tags : Sahara Occidental, Front Polisario, Maroc, ONU, Sultana Khaya,