La vidéo du roi Mohamed VI titubant dans les rues de Paris

Maroc, Mohammed VI, Paris,

Accompagné de ses meilleurs amis, les frères Azaitar, le monarque alaouite titube dans une scène qui se termine lorsque l’un de ses escortes se rend compte qu’il est enregistré.

Le roi du Maroc est le protagoniste d’une vidéo qui ne laisse personne indifférent. Des images qui ont été captées récemment à Paris par des citoyens marocains et dans lesquelles on voit Mohamed VI trébucher. Accompagné de ses meilleurs amis, les frères Azaitar, le monarque alaouite titube dans une scène qui se termine lorsque l’un de ses escortes se rend compte qu’il est enregistré. On ne sait pas ce qu’il advient du roi, mais les médias du pays comme « Ecsaharaui » osent assurer qu’il est « ivre ».

« Apparemment, deux citoyens d’origine marocaine ont capturé le monarque avec leurs caméras dans l’une des rues de Paris. Plus tard, un garde du corps du roi s’approche du véhicule où la vidéo est tournée et lui ordonne d’éteindre les caméras en raison de l’ivresse. dont souffre Mohamed VI », explique le journal numérique précité. La vidéo n’a pas été publiée dans les principaux médias, car au Maroc, il est interdit de dire du mal du monarque, d’où le soin qu’ils prennent lorsqu’il s’agit d’obtenir de lui des nouvelles qui ne répondent pas aux critères de la Maison royale.

Pas plus tard que dimanche, le monarque a célébré son 59e anniversaire et tous les frères Azaitar l’ont félicité sur Instagram.

Le souverain passe la plupart de son temps à Paris et ne revient au Maroc que pour les fêtes religieuses ou profanes. Fin juillet, et comme le rapporte Vanitatis, il a passé quelques heures à Rabat à l’occasion de la Fête du Trône, qui commémore son intronisation, il y a 23 ans. Après cela, il retourna immédiatement dans la capitale française. C’est là, à Paris, qu’il a ses médecins. Mohamed VI a été opéré une deuxième fois le 14 juin 2020 pour une arythmie cardiaque. L’intervention a eu lieu au bloc opératoire du palais royal de Rabat car la pandémie persistait toujours et les médecins jugeaient prudent que le souverain ne se déplace pas à Paris.

Dans la capitale française, à la clinique Ambroise Paré, en février 2018, il a été opéré pour la première fois d’une arythmie qui a récidivé deux ans plus tard.

Un an plus tôt, en février 2017, toujours à Paris, à la clinique ophtalmologique des Quinze-Vingt, le monarque s’était fait retirer un ptérygion (tumeur bénigne) de l’œil gauche qui envahissait la cornée et gênait sa vision. Le ptérygion se reproduit généralement au bout de quelques mois dans 64% des cas, selon des études ophtalmologiques.

Outre sa propre santé, Mohamed VI a un autre sujet d’inquiétude à Paris. Sa mère, Lalla Latifa, 77 ans, veuve du roi Hassan II, est malade et a même été admise dans un hôpital parisien. A ses côtés se trouve son second mari, Mohamed Mediouri, 84 ans, qui fut garde du corps d’Hassan II puis chargé de sa sécurité. Lalla Latifa et Mediouri se sont mariés à Paris une décennie après la mort de Hassan II. Le roi a désapprouvé ce mariage et a refusé d’assister au mariage.

Vanitatis, 24/08/2022

#Maroc #Mohammed_VI


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

2 réponses à “La vidéo du roi Mohamed VI titubant dans les rues de Paris”

  1. […] Le roi aura passé au total un peu plus de cinq mois cette année hors du Maroc. A ses deux séjours au Gabon, il faut ajouter les quatre longs mois qu’il a passés en France, entrecoupés de trois voyages éclairs à Rabat, entre le 1er juin et début octobre. Il les a répartis entre le palais près de la tour Eiffel, qu’il a acquis en juillet 2020 pour 80 millions d’euros, et le château de Betz, à 75 kilomètres au nord-est de Paris. Son père, Hassan II, a acheté cette propriété dans les années 1970. Il existe plusieurs témoignages graphiques de son passage à Paris, entre autres la fameuse vidéo révélée fin août, dans laquelle il semble avoir quelques difficultés à maintenir son équilibre. […]

  2. […] Le roi aura passé au total un peu plus de cinq mois cette année hors du Maroc. A ses deux séjours au Gabon, il faut ajouter les quatre longs mois qu’il a passés en France, entrecoupés de trois voyages éclairs à Rabat, entre le 1er juin et début octobre. Il les a répartis entre le palais près de la tour Eiffel, qu’il a acquis en juillet 2020 pour 80 millions d’euros, et le château de Betz, à 75 kilomètres au nord-est de Paris. Son père, Hassan II, a acheté cette propriété dans les années 1970. Il existe plusieurs témoignages graphiques de son passage à Paris, entre autres la fameuse vidéo révélée fin août, dans laquelle il semble avoir quelques difficultés à maintenir son équilibre. […]

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :