Bientôt un tunnel sous-marin entre l’Espagne et le Maroc ?

Tags : Maroc, Espagne, tunnel, SNED, SECEGSA,

Cela permettrait d’accueillir des voitures et des bus, ainsi que des trains.

C’est un projet titanesque qui revient régulièrement sur le tapis avec les gouvernements espagnol et marocain. Les deux pays envisagent depuis 40 ans de construire un tunnel sous-marin sous le détroit de Gibraltar pour créer une liaison routière et ferroviaire. Deux sociétés ont même été créées à cette fin : SNED au Maroc et SECEGSA en Espagne. Et après plusieurs années de silence, le gouvernement de Pedro Sánchez a décidé de réactiver le projet.

À cette fin, SECEGSA a reçu une subvention de 750.000 euros pour étudier la faisabilité et la viabilité de ce grand projet. Cette somme modeste servira à mettre à jour un avant-projet élaboré il y a plus de 15 ans, en y intégrant les avancées techniques et technologiques de ces dernières années. Une rencontre avec Herrenknecht, une entreprise allemande mondialement connue pour son expertise dans le domaine des équipements de forage, a notamment permis de relancer ce projet qui n’est plus considéré comme une utopie.

De Punta Paloma à Tanger

Une fois construit, ce tunnel aura une longueur d’environ 42 km, dont un peu plus de 27 km sous l’eau. Cela permettra à une voiture de traverser en seulement 30 minutes, voire moins en train. La profondeur maximale serait de 475 m, avec l’entrée espagnole à Punta Paloma et l’entrée marocaine à Tanger. En termes d’objectifs, elle prévoit actuellement 9,6 millions de passagers d’ici 2030 et environ 7,4 millions de tonnes de marchandises.

#Maroc #Espagne #Tunnel #SNED #SECEGSA


Publié

dans

par

Étiquettes :

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :