Maroc : « La réciprocité » comme arme contre la Mauritanie

Tags : Maroc, Mauritanie, RAM, vols, Abdellatif Bendahane, agressivité, menaces,

Dans des correspondance interchangées Abdellatif Bendahane, directeur des affaires africaines au MAED, informe son supérieur, le ministre marocain des affaires étrangères à l’époque, Saadeddine El Othmani, que « la Mauritanie menace d’interdire a notre compagnie nationale RAM d’operer des vols conformement a l’accord aerien ».

« La Mauritanie menace d’interdire à notre compagnie nationale RAM d’opérer des vols conformément a l’accord aérien. Comme vous le savez il s’agit d’actes politiques inacceptables », a-t-il écrit dans un email envoyé le 25/07/2013. « Voila pourquoi je vous suggere de réunir autour de vous le ministre Rabbah et le PDG de la RAM pour déterminer une position face à ce sujet. En attendant, notre ambassadeur à Nouakchott doit effectuer une démarche officielle auprès des hautes autorités mauritaniennes leur signalant que ce genre d’attitudes inamicales à notre egard risque de prendre d’autres dimensions », a-t-il ajouté.

Dans un autre courrier confidentiel envoyé 3 jours plus tard, Bendahane propose de faire la « réciprocité » par le Maroc. « Si aujourd’hui dimanche la Mauritanie empêche notre vol d’atterrir à Nouakchoott et bien en semaine on leur fait la même chose c’est la réciprocité. Mais Sa Majesté le Roi doit être informé de cette situation. Il ne faut pas que Sa Majesté l’apprenne par la presse ou autre ».

Dans un troisième courrier électronique envoyé le même jours sous le titre de « Message transmis par Benhima » Bendahame écrit : « Le vol Nouakchott de ce soir 20h45 est interdit par DGAC Mauritanie selon message reçu par la tour. Nous mettons en oeuvre le maintien du vol selon planning etabli. CDB Ammor sera briefé à son arrivée de Madrid à 19h20. Négociations en cours avec ONDA pour ne pas bloquer ».

« Il me parait fort parler aux MAE et Ministre des transports mauritaniens », conclue-t-il.


Publié

dans

par

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :