Le Qatargate expliqué par Bloomberg

Tags : Moroccogate, Qatargate, Maroc, corruption, Marocleaks, Mohamed Belahrach, Sahara Occidental, Eva Kaili, Maddalena Kaili, DGED, Parlement Européen, Antonio Panzeri, Francesco Giorgi, Fight Impunity, No peace without justice,

Qu’il s’agisse de poursuivre les oligarques russes véreux ou de reprocher aux gouvernements de ne pas s’attaquer à la corruption, l’une des armes les plus puissantes de l’Union européenne est son propre bilan en matière de lutte contre la corruption. Il n’est donc pas surprenant que les détracteurs de l’Union tirent le meilleur parti d’un scandale de corruption au Parlement européen, avec des révélations macabres de valises remplies d’argent liquide. L’affaire ne concerne qu’une poignée de personnes au sein de l’assemblée de 705 membres, mais elle pourrait tout de même porter atteinte au « soft power » de l’UE.

1. Comment cela a-t-il commencé ?

Début 2021, la police belge a commencé à enquêter sur une éventuelle ingérence d’un gouvernement étranger dans le processus décisionnel de l’UE, sur la base d’informations fournies par les services de renseignement du pays, selon le journal Le Soir. Les policiers ont effectué plus de 20 perquisitions aux domiciles et bureaux de députés européens et d’assistants parlementaires à Bruxelles – la capitale du pays et le cœur du processus décisionnel de l’UE – et en Italie, saisissant environ 1,5 million d’euros en espèces. En décembre 2022, ils ont arrêté quatre suspects, dont l’eurodéputée grecque et ancienne présentatrice de journaux télévisés Eva Kaili, son partenaire italien Francesco Giorgi et l’ancien membre italien du Parlement européen Pier Antonio Panzeri, et les ont accusés de faire partie d’une organisation criminelle, de blanchiment d’argent et de corruption. Mme Kaili a été déchue de son poste de vice-présidente de l’assemblée, qui en comptait 14.

2. Que leur reproche-t-on ?

L’affaire porte sur « une nation du Golfe soupçonnée d’avoir cherché à influencer les décisions économiques et politiques du Parlement européen », selon une déclaration des procureurs belges au Soir. Ils pensent que de l’argent liquide et d’autres cadeaux ont été utilisés pour obtenir des faveurs de personnes influentes au sein du corps législatif. Les enquêteurs se sont concentrés sur le temps où Panzeri était président d’une commission parlementaire des droits de l’homme, lorsqu’il travaillait avec le gouvernement du Qatar, selon une déclaration aux procureurs de Giorgi et d’un ancien assistant de Panzeri citée par le journal. Le Qatar et le Maroc sont tous deux mentionnés dans des documents relatifs à l’affaire. Kaili, Panzeri et le gouvernement du Qatar ont nié tout acte répréhensible. M. Giorgi a admis avoir participé à des activités dirigées par M. Panzeri visant à favoriser les intérêts du Qatar et du Maroc dans les affaires européennes, rapporte Le Soir. L’ancien commissaire européen Dimitris Avramopoulos a également été critiqué lorsqu’il est apparu qu’il avait accepté 60.000 euros pour des travaux effectués pour une organisation non gouvernementale dirigée par Panzeri et liée aux allégations de corruption.

3. Pourquoi est-ce important pour l’UE ?

Bien qu’il ne soit pas aussi influent que les autres grandes institutions de l’Union européenne (la Commission européenne et le Conseil européen), le Parlement européen est considéré comme un défenseur des normes éthiques au sein de l’Union et a l’habitude de demander des comptes à ses autres organes. À la fin des années 1990, le Parlement a contraint l’ensemble de la direction politique de la Commission à démissionner à la suite d’allégations de fraude et de corruption impliquant une commissaire française, Édith Cresson. Depuis lors, l’instance législative est intervenue dans d’autres nominations à l’exécutif européen.

4. Que disent les détracteurs de l’UE ?

La presse britannique de droite s’est emparée du dernier scandale comme d’une preuve que le pays a eu raison de quitter l’Union européenne. Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a laissé entendre que le Parlement européen était coupable de deux poids, deux mesures en accusant son gouvernement de copinage. La leader nationaliste française Marine Le Pen, qui a déjà fait campagne pour que son pays quitte l’UE, s’en est pris à « tous ces corrompus qui sont censés être dans le « camp du bien » ».

5. Que fait le Parlement européen ?

Il s’empresse de renforcer ses défenses anti-corruption pour éviter que sa réputation ne soit davantage entachée. La présidente de l’assemblée, Roberta Metsola, a déclaré qu’elle ne négligerait aucune piste pour lutter contre les tentatives d’influence indue sur les législateurs. Elle a demandé une amélioration des protections pour les dénonciateurs, une enquête sur le financement des groupes de pression qui travaillent avec le Parlement et un examen plus approfondi de la manière dont les législateurs interagissent avec les gouvernements des pays tiers. Cela pourrait inclure un « registre de transparence » pour enregistrer les réunions des parlementaires avec des représentants de pays tiers. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a réitéré son appel à la création d’un organe d’éthique à l’échelle de l’UE, une idée que le Parlement a ignorée lorsqu’elle l’a proposée pour la première fois en mars 2022.

6. Qu’est-ce que cela signifie pour le Qatar ?

L’État du Golfe tente d’améliorer son image à l’étranger après avoir été critiqué pour le traitement des travailleurs migrants pendant les préparatifs de la Coupe du monde de football de 2022. Il semble avoir trouvé un allié en la personne de Kaili, qui a déclaré en novembre que le Qatar était « un leader en matière de droits du travail ». Avant le scandale, le Parlement européen devait approuver un assouplissement des règles en matière de visas pour les Qataris en vacances dans l’UE et ratifier un accord de 2019 sur l’ajout de vols entre le Qatar et le bloc. Le scandale a mis en doute le sort de ces mesures. L’UE devra faire preuve de prudence, car ses États membres tentent de conclure des accords avec le Qatar pour acheter davantage de son gaz naturel et atténuer la crise énergétique qui frappe la région.

Bloomberg, 04/01/2023

#Qatargate #Qatar #Parlement_Européen #Eva_Kaili #Antonio_Panzeri #Francesco_Giorgi #Marocleaks #Maroc #Mohamed_Belahrach #Moroccogate #DGED #Yassine_Mansouri

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :