Algérie : Comment Tebboune compte-t-il répondre à la demande du parti de Bengrina?

Algérie : Comment Tebboune compte-t-il répondre à la demande du parti de Bengrina?

Un parti a d’ores et déjà affiché son intention au prochain gouvernement. Il s’agit du parti de Abdelkader Bengrina, le Mouvement El Bina, arrivé en 2e position lors de la présidentielle du 12 décembre dernier.

En effet, le Mouvement El Bina a exprimé dans un communiqué sanctionnant la réunion de son conseil consultatif sa volonté de faire partie de la composante du prochain gouvernement.

«Nous ne tardons pas à répondre à tout appel émanant de la patrie dans le cadre de l’intérêt national suprême», a indiqué un communiqué de ce parti d’obédience islamique.

Cette expression renseigne de la volonté de ce parti de ne pas gâcher sa participation au scrutin présidentiel sans récolter des fruits en retour et de s’ériger en partenaire politique des autorités transitoires (l’après-Bouteflika).

Rappelons que la tenue du scrutin du 12 décembre a été contestée par certains partis politiques, y compris le Hirak qui manifeste chaque mardi et chaque vendredi.

En effet, la situation actuelle du Mouvement El Bina ressemble à celle du Hamas (devenu MSP)– version feu Nahnah- qui avait décidé de participer aux élections présidentielles de 1995 et rivaliser avec le candidat du pouvoir, en l’occurrence Liamine Zeroual.

Il convient de rappeler également que le parti de Nahnah était devenu à l’issue du scrutin de 1995 un partenaire du pouvoir, dont un certain nombre de portefeuilles lui avaient été attribués, avant que le conseil consultatif du MSP ne décide de renoncer à cette liaison avec le pouvoir en 2012, soit au lendemain du vent du Printemps arabe qui a soufflé sur plusieurs arabes, et dont l’Algérie était elle-aussi confronté à une contestation populaire.

La réponse du président Tebboune à la demande du Mouvement El Bina dépend de la nature du prochain gouvernement: politique ou technocrate?

En tout cas, le dernier mot revient au nouveau locataire de El Mouradia et c’est à lui de décider d’attribuer de portefeuilles au parti de Bengrina ou pas.

Echouroukonline, 23 dec 2019

Tags : Algérie, Abdelkader Bengrina, Abdelmajid Tebboune, le Mouvement El Bina,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :