Algérie : le président Tebboune se prévôt du portefeuille de la défense

Algérie : le président Tebboune se prévôt du portefeuille de la défense

La disparition d’Ahmed Gaïd Salah semble avoir fait évoluer les choses dans les hautes sphères. Pour la première fois depuis sa nomination, Tebboune se prévôt du portefeuille de la défense C’est probablement qu’auparavant personne d’autre que la Gaïd Salah ne pouvait occuper ce poste, donc Tebboune ne l’avait pas. Mais avec la mort d’AGS, la situation est telle au niveau des militaires que Tebboune seul le peut maintenant. Il s’y retrouve donc par défaut. Il y sera plus un témoin qu’un chef.

D’ailleurs, la nomination de Chengriha comme intérimaire est un autre indicateur de l’instabilité au sein du commandement. Le CFT aurait pu être nommé directement comme CEMA. Mais il semble que les conditions ne s’y prêtent pas.

Tebboune a donc Deux choix : Rester captif des militaires et s’en remettre à chaque fois à leur décision, même s’ils prendront la précaution de lui permettre de sauver la face. Ou bien, siffler la fin du jeu et décider de l’application du statut des personnels militaires. Mais pour être dans cette seconde option, il lui faut faire jonction avec le mouvement populaire. Et, le monsieur ne doit vouloir ni se confronter à l’EM, ni se rallier à la révolution.

Source

Tags : Algérie, Abdelmajid Tebboune, Ahmed Gaid Salah, Hirak, armée, Etat-Major,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :