Algérie : Le temps du rassemblement national

Algérie : Le temps du rassemblement national

La validation par le Conseil constitutionnel des résultats du scrutin du 12 décembre annonce la fin de la crise et l’émergence de la nouvelle République aux promesses démocratiques bien réelles. Il suffit, à cet effet, de relever l’absence de toute fraude, la participation appréciable des citoyens, malgré une conjoncture difficile et les tentatives d’empêchement du processus électoral.

Le scrutin du retour à la normalité constitutionnelle s’appuie sur les acquis de l’Autorité nationale indépendante des élections et une compétition marquée par l’esprit d’éthique et de déontologie scrupuleusement respecté par les candidats et les médias.

Aucun recours n’a été enregistré pour mieux exprimer une volonté de rupture radicale avec les anciennes pratiques de la contestation tous azimuts. La nouvelle ère est frappée du sceau de la légitimité du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, conforté par la reconnaissance massive de la communauté internationale remisant au placard de l’histoire les rengaines néocoloniales.

L’Algérie de tous les Algériens est solidement ancrée dans le renouveau national incarné par le président de la République qui se prépare à accomplir la prestation de serment en présence de personnalités nationales et des représentants de pays étrangers. Elle se reconnaît dans la démarche rassembleuse soutenue par la classe politique, la société civile et les organisations nationales acquises à l’appel au dialogue lancé par le président de la République lors de la conférence de presse tenue après l’annonce des résultats électoraux.

«Je m’adresse directement au hirak, que j’ai à maintes reprises qualifié de béni, pour lui tendre la main afin d’annoncer un dialogue sérieux au service de l’Algérie et seulement de l’Algérie», a-t-il souligné.

La nouvelle République, débarrassée des tares d’un régime prédateur, est aussi arrimée au processus de refondation de l’Etat nation à travers, notamment, la révision en profondeur de la Constitution et une implication plus grande des jeunes compétences dans la gestion des affaires de la cité.

Horizons, 17 déc 2019

Tags : Algérie, élections, présidentielles, Hirak, Abdelmajid Tebboune,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :