Belawar crée un nouveau mouvement financé par le Maroc et la France

Belawar crée un nouveau mouvement financé par le Maroc et la France

Alger- Selon des sources sécuritaires concordantes, rapportant des aveux de terroristes présentés récemment devant la justice, des parties étrangères seraient impliqués dans le soutien des groupes terroristes

Selon les mêmes sources, Mokhtar Belmokhtar, alias Belawar, chef terroriste du groupe salafiste au Sahara, serait derrière l’idée de créé un nouveau mouvement séparatiste dont la mission serait de commettre des attentats terroristes contre des objectifs officiels et des intérêts étrangers dans le sud.

Selon les aveux des personnes arrêtées dans l’affaire « Mouvement des enfants du sud pour la justice », Belawar serait le vrai fondateur de ce mouvement et qu’un de ses proches collaborateurs, Mohamed Lamine Boucheneb, connu sous le nom de Tahar aurait été désigné président de ce mouvement.

Un certain « Nemr », originaire de Rouissat à Ouargla, un repris de justice dans des affaire de faux et usage de faux, aurait rejoint le groupe de Belawar dans le désert de Khelil au Mali au début de l’année 2010 par l’intermédiaire d’un terroriste repenti prénommé Abderrahmane.

Nemr a aussi reconnu que le terroriste Boucheneb, proche de Belawar, lui aurait raconté que le mouvement des enfants du sud aurait reçu des propositions de financement du Maroc et de la France et de Libye, sans expliquer si la proposition libyenne venait de Kadhafi ou des combattants du CNT.

Selon Nemr toujours, Belawar aurait refusé lors d’une réunion pour tracer les objectifs et les opérations terroristes, toute attaque contre les intérêts étrangers ou kidnapping de ressortissants étrangers. Il aurait insisté sur la nécessité d’œuvrer afin de gagner la sympathie des pays occidentaux et l’opinion internationale envers le nouveau mouvement.

D’autres aveux concernent une importante quantité de produits utilisés dans la fabrication d’explosifs qui ont été introduit en Algérie depuis le Mali. Ces produits ont été enfuis dans le sable.

Les aveux de toutes ces personnes arrêtées et présentées devant la justice montrent la nouvelle stratégie des groupes terroristes dans le Sahel qui tentent de créer une organisation ayant un caractère politique avec des revendications légitime mais qui ont d’autres objectifs que le groupe salafiste n’a pas pu réaliser.

Ennahar/ Youcef B.

Source : ALG24, 24 déc 2011

Tags : Algérie, Maroc, France, Mokhtar Belmokhtar, AQMI, Mouvement des enfants du sud pour la justice,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :