Construction du Maghreb bloquée

Le sommet 5+5 qui se tient ces jours ci à Tunis bute encore sur l’intransigence du regime feodal du Maroc qui à remue ciel et terre pour bloquer le processus de la construction du grand espace maghrebin à chaque fois qu’il entend parler de referendum ou d’élections libres sous le controle de l’ONU (au Sahara Occidental, ndlr).
Ce régime feodal basée sur le « Makhzen » une survivance du moyen âge a multiplié ces dernières années les « retouches » cosmetiques et les operations de chirurgie esthetique destinées à lui donner une visage plus jeune et une gueule plus fréquentable ainsi le roitelet transformé en prestigiditateur de rue a attendu la visite du chef de l’etat Français pour nous annoncer à grande pub sa « réforme du statut de la femmme » une grande operation de marketing politique destinée à l’exportation et la consommation par les opinions publiques Europeens avides de tout ce qui peut ameliorer le sort de
la femme.
Mais ces operations cosmetiques ne resistent pas à l’epreuve du temp,et une fois l’engoument initial passé on découvre avec désolations les rides et mêmes les escarres sur le visage laid de cette monarchie de pacotille qui à défaut de pouvoir ameliorer le sort du peuple Marocains s’investit mises sur des operations de charmes et de racolage pour attirer l’attention des opinions europeennes en particulier.ces blocages successifs depuis plus de trente cinq ans de toute solution négociée à ce conflit ou la monarchie moyen âgeuse du Maroc joue sa survie ont au moins le mérite de montrer au monde entier et aux peuples du maghreb en particulier que si un jour ils veulent prendre leur destin en mains ils doivent se débarasser des vestiges du passé et des régimes feodaux qui ne peuvent pas s’accomoder avec des concepts tels que « referendum », »elections libres et sous controle de l’onu » ou encore autodetermination des peuples.
http://www.mombu.com/culture/canada/t-construction-du-maghreb-bloquee-16930728.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *