Délégation de l’APN algérienne réitère le soutien de l’Algérie au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination

TERRITOIRES SAHRAOUIS LIBERES- Le chef de la délégation de l’Assemblée populaire nationale (APN), qui a entamé jeudi une visite dans les territoires sahraouis libérés, a réaffirmé la position de l’Algérie soutenant le droit du Peuple sahraoui à l’autodétermination et à la décolonisation.
Dans une déclaration à l’APS, M.Djamel Bouras qui conduit la délégation algérienne pour partager avec leurs homologues sahraouis la célébration du 39ème anniversaire de la création du Conseil national sahraoui, constitue ‘‘une occasion propice pour transmettre leur message aux parlementaires arabes et d’autres pays, et leur faire connaitre la réalité de la cause sahraouie’’.
M.Bouras a indiqué, en marge de cette manifestation, que la délégation algérienne a perçu à travers cette visite ‘‘une réelle détermination’’ du peuple sahraoui, sous la conduite du front Polisario, à ‘‘recouvrer son droit et ses terres spoliées.
Il a estimé, en outre, que ‘‘les conditions difficiles de vie dans des camps de réfugiés traduisent sans ambages la foi du peuple sahraoui en la justesse de sa cause, à savoir son droit à l’autodétermination à travers un référendum sous l’égide de l’ONU’’.
‘‘L’intifada (soulèvement) des jeunes sahraouis dans les territoires sahraouis occupés traduisent un engagement sur la bonne voie, celle de la liberté’’, a ajouté le chef de délégation de l’APN.
Des militants sahraouis des droits de l’homme ont organisé jeudi un rassemblement de protestation devant le mur de séparation marocain, auquel ont pris part des parlementaires algériens, une délégation de la société civile mexicaine ainsi que des journalistes.
Ils se sont, à cette occasion, élevé contre l’édification du mur de séparation et ont lancé un appel à la communauté internationale afin de trouver d’autres moyens d’exercer des pressions sur le Maroc pour l’amener à se soumettre aux résolutions de la légalité internationale.
La délégation algérienne aura, durant cette visite de quatre jours, qui s’inscrit dans le cadre du soutien des parlementaires algériens à la cause du peuple sahraoui, des activités de solidarité et visitera certaines institutions de la RASD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *